Ré-évolution du Monde

1 juillet 2011

Politique

 

RE-ÉVOLUTION DU MONDE

Réflexions et Propositions sur l’Afrique et le Togo.

par G. Akué

le 01/07/2011

 

Le monde est en ébullition, ça c’est sûr, et sur tous les plans possibles. Le caché est progressivement révélé/exposé au grand jour et le révélé s’étale soit dans toute sa laideur et malfaisance, soit dans une beauté/lumière éblouissante. C’est le tri sélectif, comme promis par le Gouverneur des races humaines, qui s’opère sous les yeux encore incrédules de la majorité de la masse. ‘Soit tu es contre Moi, soit tu es avec Moi.’ Il n’y a pas de neutralité qui tienne, il faut faire un choix et l’absence de choix est un choix à part entière qui implique un soutien passif de l’inadmissible en temps de ‘conflit’. Individuellement et collectivement choisir LA LUMIÈRE ou L’OMBRE, DIEU ou L’ANTI-DIEU s’impose dans ces moments d’affrontements décisifs entre le divin et le non-divin, l’équilibre et le déséquilibre, afin de ramener ce Monde de nouveau dans le giron de la GRANDE FAMILLE COSMIQUE DE LA LUMIÈRE.

Et l’Afrique, malmenée, exploitée et piétinée par ses enfants ingrats et égarés, fait partie du monde justement. Et quand tout va mal partout, l’Afrique va encore plus mal de par son statut de matrice/mère nourricière des civilisations humaines, le maillon ‘faible’ par excellence qui paradoxalement se révèle indispensable. Une Mère n’est jamais vraiment heureuse alors que sa progéniture est en déperdition totale. Tous les cris d’alarme et de souffrance que nous envoie notre Mère planétaire semblent ne tomber que dans les oreilles d’une humanité devenue insensible et engourdie par les drogues et les folies de l’égo. Les peuples, les nations, les races sont mis donc, et le seront encore pour un temps, face aux conséquences des actes, pensées et paroles de déséquilibre et d’irresponsabilité posés depuis des millénaires vis-à-vis d’eux-mêmes et de l’Être même qui leur donne le gite et le couvert avec tant d’amour et pendant autant de temps.

Les guerres qui éclatent ici et là, manufacturées depuis les QG des forces de l’ombre, l’obstination de « l’homme blanc » à maintenir coûte que coûte les peuples d’Afrique, et d’ailleurs aussi bien, sous leur domination et diktat, les bouleversements géologiques et climatiques qui se font de plus en plus intenses etc.., participent tous de la nécessité d’une prise de conscience individuelle et globale pour un réveil radical de l’HUMANITÉ dormante afin qu’elle fasse face à ses devoirs trop longtemps négligés. À toujours tout balayer sous le tapis par apathie et facilité, on finit par se retrouver indubitablement un beau jour avec une belle montagne d’ordures coriaces à nettoyer. Nous en sommes là.

Cette situation dramatique que vit Mère Afrique et ses enfants depuis des siècles, bien avant que cela ne s’extériorise sous forme d’un antagonisme blanc-noir, a été d’abord un conflit entre le ‘blanc’ et le ‘noir’ à l’intérieur de la conscience collective de la race indigo/noire, conflit qui a vu le ‘noir’ (le côté sombre) progressivement l’emporter sur le ‘blanc’ plongeant toute une civilisation, jadis glorieuse, dans les méandres de l’obscurité d’où elle a peine à sortir. Quand vous avez détérioré le système immunitaire de votre corps par toutes sortes d’attitudes et d’habitudes auxquelles vous n’avez pas su ou voulu tout simplement dire non, tout votre organisme se retrouve exposé à toutes les maladies, à tous les agents pathogènes ambiants. Et vous vous retrouvez presque impuissant face à tous les maux qui vous assaillent de tout part, à moins que vous décidiez et arriviez à reconstruire votre défense immunitaire qui se chargera alors de faire le travail pour lequel il est destiné : vous rendre de nouveau le contrôle sur votre corps et ses fonctions vitales. Le Togo, l’Afrique, et le Monde aussi bien, se retrouve dans une situation similaire. 

Mon humble démarche consiste à donner ma vision, prenant en compte le caractère multidimensionnel de la vie, sur les turbulences sociopolitiques que vit l’Afrique globalement, le TOGO en particulier, et ensuite avancer mes idées quant à la stratégie et l’approche susceptible de mieux porter des fruits sur le terrain de la lutte pour un véritable changement qui rechargera et repositionnera nos sociétés pré-humaines en transit vers une glorieuse Humanité.   

LE DESSOUS DES CARTES.  

Il est important de clairement poser le fait qu’il existe deux forces qui agissent simultanément dans ce bas monde : la Fraternité de l’Ombre et la Fraternité Blanche de Lumière qui est à l’opposé de la première. Et quand nous sommes conscients du fait que tout procède de l’Énergie et que c’est l’ESPRIT qui EST contrairement à la MATIÈRE (physique) qui n’est que la projection de ce dernier, nous conviendront que toutes les approches visant la résolution de toute problématique de ce monde matériel doivent faire passer le spirituel (et non le religieux) au-dessus du manifesté (physique) ou tout au moins accorder une importance égale aux deux niveaux de manifestation. Ce qui n’est pas le cas de nos jours. Nous sommes occupés et encouragés à nous débattre comme de pauvres bêtes pour nous défaire de nos conditions de vie misérable par des moyens uniquement intellectuels et matériels alors que ce n’est qu’à partir de nos puissants esprits intérieurs pleinement opérationnels que nous pouvons créer, agir et manifester/modifier la réalité physique que nous désirons ou ne désirons pas/plus. Les grandes et les petites églises jouent leur rôle à fond, plus que jamais, et gavent les populations de drogue, de peur, et de toutes sortes d’attitudes et de croyances erronées qui les maintiennent dans l’illusion de la séparation d’avec le Divin Être, de qui ils sont vraiment, et donc dans une  impuissance totale. Les pratiques spirituelles autochtones ne font pas mieux, ce qui confirme le fait que le problème trouve sa source bien à l’intérieur de la conscience et non le contraire. La manière dont les luttes populaires sont menées et gérées presque partout en Afrique, mais en particulier au Togo, avec l’implication de l’institution religieuse, dont pourtant les preuves de connivence avec et de soutien aux régimes et autres structures supranationales pourris qui étouffent la planète sont faites, en dit long sur le désespoir et le désarroi du peuple représenté dans ses leaders et dirigeants.

À la lumière de ce qui précède, nous pouvons assurément déduire que les évènements sociopolitiques qui se déroulent actuellement dans le monde arabe, en Afrique, mais aussi bien dans le reste du monde, et que les médias du  nord ont vite fait de qualifier de révolution, terme repris en chœur instantanément et unanimement par leurs succursales et apparentés sur le continent, ne sont pas  aussi spontanés et populaires qu’on veuille bien nous le faire croire. Nous sommes ici en présence de situations de manipulation savante des masses dans laquelle l’Ombre excelle depuis fort longtemps, sauf que cette fois-ci les forces divines se font de plus en plus puissantes et retournent contre l’adversaire ses propres armes. Ce sont des situations qui nécessitent que l’on prenne un temps d’analyse profonde et sérieuse afin de cerner les enjeux au lieu de se précipiter dans des déclarations et prises de position légères, tristes et ridicules juste par besoin de visibilité et de reconnaissance vis-à-vis de l’oppresseur ou par ignorance, comme la plupart de nos politiques et gens de média en ont tristement fait la démonstration récemment encore par rapport au cas Côte d’Ivoire. Les réactions et interprétations faites face à de pareilles situations orchestrées au sein des nations indigo/noires donnent la preuve que nous autres êtres humains sommes dans une écrasante majorité corvéables et malléables à volonté. Il suffit qu’on nous agite aux nez des pseudo-révolutions et concepts préfabriquées clefs en main et nous les achetons tout de suite sans aucun questionnement, mais avec une telle frénésie et un aveuglement qui dépasse l’entendement. Et tout ce qui vient par la suite à travers des sources alternatives plus objectives et sérieuses pour alerter et éclairer la lanterne du pauvre peuple désinformé et manipulé, est balayé du revers de la main sans aucun égard par ceux-là mêmes qui se pressent d’avaler et nous faire avaler toutes les couleuvres que l’on nous présente. Pourtant, l’histoire de ces 2 derniers millénaires n’a été qu’une suite de répétitions des mêmes attitudes ayant entrainé les mêmes conséquences désastreuses pour les nombreuses civilisations humaines qui ont essaimé GAIA. L’orgueil ; la paresse spirituelle et intellectuelle ; l’égoïsme ; le matérialisme stérile et stupide; la peur ; le manque de vision et d’estime de soi ; l’apathie. Ces derniers ont fini de nous vider de nos pouvoirs de créateurs et contrôleurs de nos vies que nous sommes, nous laissant, peuples et nations entiers, à la merci de puissants manipulateurs déséquilibrés aux ambitions suicidaires.   

Prenons le cas de la Côte d’Ivoire qui a dû batailler presque seule avec des moyens limités contre un ennemi pourtant séculaire des peuples africains, de la race indigo, pendant que tristement et lamentablement le reste de l’Afrique officielle d’un côté regardait spectatrice tétanisée par la peur et/ou engourdie par des siècles de servilité, et de l’autre contribuait activement et sournoisement à lui planter un couteau dans le dos. La réaction prévisible dans un monde normal abritant des individus normaux aurait été l’exploitation intelligente et courageuse de cette brèche divinement créé dans le pays frère au prix de mille et un sacrifices par toutes les nations sœurs afin d’en faire une tête de pont, une fois la victoire acquise et assurée, pour la reconquête de toute l’Afrique. Mais hélas, les rares qui étaient du côté de la vérité avaient si peur qu’ils se sont  contentés de condamnations et de discours creux, tenus en lest qu’ils étaient par les mains de fer du maitre. D’autre prétendraient que nos états ne sont pas assez forts pour s’opposer à l’oppresseur. Mais nous parions que feus Thomas Sankara et Ahmed S. Touré ne seraient pas de cet avis.  «Nous préférons la liberté dans la pauvreté à la richesse dans l’esclavage».

Mais l’ombre à son agenda et les pantins officiels et apparentés (les oppositions politiques et les sociétés civiles et intellos attitrés vidés de toute substance) constituent un parmi les nombreux moyens pour parvenir à la réalisation de leur but. Nous avons toujours peine à voir et reconnaitre la réalité vraie derrière la barrière, l’écran de fumée, des évènements artificiellement montés de toutes pièces dans le déroulement de la vie de ce monde. Réalité qui pourtant devrait être évidente maintenant plus que jamais même pour l’esprit le plus faible, tant les combines/complots sociopolitiques et économiques semblent de plus en plus difficiles à camoufler aux yeux du grand public. Brefl’ANORMALITÉ qui sévit dans ce monde, à force de persévérance etde répétition, s’est fait passer pour et est devenue la NORME acceptée par tous, presque tous. C’est cela la méthode de l’Anti-Christ (l’Anti-Lumière) que de s’emparer et de recycler les valeurs divines en les travestissant tout en les faisant passer pour des valeurs authentiques. Si l’on considère le concept de la globalisation/mondialisation tel qu’il se déploie sous nos yeux actuellement, ce n’est autre chose qu’une stratégie de  monopole global/mondial durable sur l’économie de la planète et d’asservissement de l’humain. Les discours sur l’éradication de la faim dans le monde abondent. Des plans et programmes sont adoptés et implémentés à cette fin depuis des décennies, pourtant tout ce qu’on constate, malgré les centaines de milliards de Dollars prétendument déboursés, c’est une grave détérioration de la situation dans le monde et en Afrique en particulier. Les soi-disant guerres pour la démocratie et la protection des pauvres peuples massacrés par leurs ‘tyrans’ de dirigeants sont tellement sélectives et mal ciblées qu’on sent l’embrouille à des dizaines de milliers de kilomètres. Toutes les évidences sont là devant nos yeux pour qui veut bien voir.   

Les moments critiques que l’Humanité vit actuellement sont ceux d’un monde longtemps décadent, graduellement sur des millénaires, proie d’une lutte sans merci entre l’ombre et la lumière et dépossédé de son pouvoir créateur par la dégradation  progressive de la conscience collective et un certain nombre de faits favorables aux forces négatives agissant à travers nous, qui se redresse à nouveau en réclamant sa lumière avec l’aide du CRÉATEUR PÈRE/MÈRE et ses HÔTES CÉLESTES. Mais on ne sait ériger le nouveau si l’ancien n’a pas été démoli avant. Nous supposons ici que nous sommes dans un scénario de démolition contrôlée, l’ombre fournit les explosifs, les met en place et la lumière veille à ce que la structure tombe conformément au plan divin. La seule voie pour sauver le monde et préserver l’espèce humaine c’est de nous sauver nous-mêmes en nous libérant du joug de l’ignorance et de l’obscurantisme. En arrêtant de faire l’autruche. CONNAIS LA VÉRITÉ ET ELLE TE LIBÈRERA.

CONNAISSANCE ET MAITRISE DU SYSTÈME GLOBAL SOUS-JACENT.

Il est tout simplement inconcevable et plus encore humiliant et frustrant que des citoyens qui revendiquent la tête de la lutte pour la libération et la souveraineté des peuples de leurs pays ou continent d’appartenance soient aussi ignorants, pour une grande partie, de l’état des affaires réel de ce monde et toutes les implications que cela engendre et qui, souvent, sont au-delà des apparences officielles et officieuses. Et quand cette ignorance se voit doubler d’une suffisance imbécile, le comble est atteint. Tous les domaines de la vie dite moderne fonctionnent  de la même façon que notre médecine moderne qui au lieu de rechercher et traiter véritablement les causes, se contente de traiter les effets et qui plus est, de manière notoirement inefficace. C’est pour cela qu’il faudrait prendre en compte, préalablement à toute autre démarche, les deux (2) points centraux de la problématique que sont:

1-/ un diagnostic adéquat en vue de déterminer les causes profondes sous-jacentes  et
2-/ l’efficacité du traitement et de l’approche à appliquer.

Ce dernier point dépend entièrement et tragiquement du degré de précision atteint au point 1.   

Alors donc, nous disons que s’il y a une qualité n° 1 que tout bon leader autoproclamé ou non devrait avoir, c’est la connaissance et la maitrise de la réalité du système global et totalitaire qui régit ce monde dont l’Afrique et le Togo font partie, dans les moindres détails possibles, en tous les cas assez profondément pour pouvoir agir en personne avertie et suffisamment éclairée pour mener un peuple entier de façon intelligente et courageuse et savoir déjouer les inévitables pièges et entourloupes qui qualifient ces milieux.  Ceci est une condition indispensable pour éviter d’être exposé, nu et complètement désarmé,  à la manipulation sophistiquée, à la ruse et à l’intimidation  qui constituent les armes privilégiées des décadents seigneurs du monde. 

Lorsque l’on s’engage dans une bataille, quelle qu’elle soit, et que l’on part déjà avec le sérieux handicap de mal maitriser le terrain des hostilités et pire encore de pouvoir mettre un visage, un nom et un style sur l’ennemi d’en face, c’est tout simplement mener la troupe à l’abattoir. C’est perdu d’avance. En Afrique, et au Togo particulièrement, c’est ce qui s’est passé jusqu’à présent. On nous fait focaliser sur des marionnettes dont les ficelles sont tirées depuis de sombres coulisses par des sous-fifres eux-mêmes contrôlés à une échelle plus haute etc…(le système pyramidal) De ce fait, même si vous visez et réussissez à ‘abattre’ la cible qui n’est qu’un leurre, le mécanisme pourvoit rapidement, d’une manière ou d’une autre, à son remplacement et le ‘business as usual’ reprend son cours. Cet univers militaro-politico-économique est un vrai labyrinthe d’où il est difficile de sortir si on ne prend pas le temps de reconsidérer les choses telles qu’elles nous sont présentées officiellement (medias publiques et privés confondus) et aussi officieusement. Des hommes et des femmes maitrisant l’HISTOIRE RÉELLE ont le sacré devoir de prendre la tête, en tant que leaders patriotiques courageux et avertis, des mouvements de masse et marquer la différence avec l’ancien en traitant les Peuples avec respect et considération en les instruisant sur la réalité de la situation dans laquelle la nation se trouve afin que le peuple lui-même en adulte puisse librement décider de son adhésion, de la direction et de l’intensité à imprimer aux actions contre le système. Tout le succès de la chose viendra de là. L’adhésion populaire  libre sur base de la prise de conscience de la profondeur de la gravité de sa situation par rapport à son devenir immédiat.

Quand le leader politique africain saura clairement ce à quoi il s’engage et toutes les ramifications et conséquences possibles que cela va générer avant de prendre son engagement vis-à-vis de lui-même et du Peuple, dont c’est un honneur d’être au service, avec abnégation, humilité et sans aucune ambition personnelle cachée ou avouée, alors la lutte politique, et sociale pourra véritablement commencer à avoir un sens et un but clairs de par son ancrage même dans la réalité vraie et son adéquation avec les aspirations conscientes et inconscientes du Peuple. Et comme par le temps des luttes nationales pour l’indépendance et la souveraineté menées par nos prédécesseurs, les sacrifices consentis seront volontaires et pleinement assumés et ne seront pas en vain.

LES ANCRES : Phare et Noyau Stabilisateur.  

Le deuxième point aussi important que le précèdent à prendre en compte, c’est la nécessité d’une unité d’action d’hommes et de femmes portant un certain degré de lumière en eux, à la fois par leur haut niveau de spiritualité et d’intégrité et leur maitrise de la réalité politique de ce monde, réunis au sein d’un groupe plus ou moins officieux pour servir d’ancres de lumière sur le territoire du Togo même, ou des pays concernés ( ceux qui sont à l’extérieur se doivent d’envoyer de la Lumière, en tant que supports, en direction de  ses territoires et de ses populations), afin de contrebalancer les énergies obscures nourries et entretenues par l’ombre dans la conscience collective et individuelle du Peuple. Ceci doit être fait avec amour sans parti-pris afin que le plan divin puisse s’accomplir sans ingérence humaine souvent égoïste et réductrice. Et cette entité constituera un phare et un noyau stabilisateur duquel les leaders seront issus ou auront la ‘bénédiction’. Cela coordonnera la marche des choses et aura le mérite de limiter la confusion et la désunion insinuée subtilement dans les esprits par les forces adeptes du satanisme d’en face. Il va nous falloir nous déconnecter de l’illusion fabriquée et entretenue par les religions officielles auxquelles grand nombre de nos frères et sœurs sont assujettis, et tout aussi bien des religions/pratiques traditionnelles qui ne font pas mieux que les premières.

Le monde n’est pas régit par des régimes démocratiques d’un côté et autocratiques de l’autre et certainement pas par les joujous officiels qu’on agite en permanence devant nos yeux. Ni dans le Nord, ni dans le Sud, ni dans les Pays développés, ni dans ceux dits en Développement. Nous sommes régit par une dictature globale souterraine qui, prudemment, procède par échelle successive vers une structure finale visible et acceptée et/ou imposée à tous. Du moins par la majorité endormie, le restant, rebelle et insoumis, sera purement et simplement remis en esclavage barbare. Et donc pour une efficience et une  efficacité certaine des stratégies et actions à mener dans le cadre de ce légitime combat, il va falloir que nous, et nos leaders en tête, comprenions que nous allons devoir jouer sur le terrain de prédilection de l’ennemi (l’Anti-Dieu) avec les mêmes principes-instruments que ce dernier mais dans le camp d’en face, c’est-à-dire celui de la Lumière (Dieu). Et le soutien du Divin n’est acquis que par un engagement pur exempt d’hypocrisie et de sournoiserie.  On ne sait jouer avec le Créateur sur ce plan. D’où la nécessité d’un leadership répondant à ce profil qui, en fait, représente le leader type de demain. Nous ne disons pas que cette manière de procéder est la manière, mais que dans l’état actuel des choses, c’est un passage transitoire nécessaire qui conduira vers une société plus éclairée et éventuellement hautement spirituelle où les choses deviendront accessibles à tous et où progressivement, les gens deviendront  l’incarnation même des lois de l’ÉQUILIBRE de la Création entrainant moins de gouvernement, moins de lois, moins de leadership ou plutôt un foisonnement de ce dernier puisque chacun deviendra alors son propre leader pour le bien de tous. C’est cela LA LIBERTÉ et LA SOUVERAINETÉ après lesquelles nous soupirons tous. Quand la créature s’identifie enfin au créateur et agit comme tel, c’est-à-dire dans le respect des lois universelles qu’elle a elle-même contribué à mettre en place. En cela les institutions religieuses et les milieux spirituels autochtones ont besoin de nouveaux enseignants pour ré- injecter de nouvelles connaissances et apporter des rectifications certaines à des théories et pratiques dévoyées et minées par des millénaires de règne de l’obscurité sur la conscience humaine. Il s’agit ici littéralement d’une RE-ÉVOLUTION. Aucune collectivité, aucune nation ne peut parler de liberté et de souveraineté si ses composants individuels sont incapables d’incarner ces qualités.

Les compatriotes/citoyens qui ressentent ou reçoivent un appel intérieur (authentique) et sont clairement en alignement avec leur mission de vie, doivent se décider à se mettre en service actif en acceptant d’être à l’endroit où il faut, au moment où il le faut, en train de faire ce qu’il faut. Beaucoup sont appelés mais peu seront élus. Il est important d’écouter et de suivre son cœur dans un dépassement total de la peur, l’ennemi mortel n°1, et de développer une confiance absolue dans l’Être Divin Intérieur. Avant même de mettre sur pied un Mouvement Politique Fédérateur ou quelque chose de ce genre, il faudrait s’assurer qu’une bonne base spirituelle solide est instituée par et entre ceux qui sont appelés à servir en tant que piliers de ce qu’on peut appeler la Matrice Nourricière et Protectrice de la cohésion, de l’unité et de la stabilité de la grande structure populaire dans laquelle le peuple se retrouvera immanquablement. Comme cela, les éventuels taupes, agents inconscients, et faibles d’esprits pourront difficilement infiltrer les structures de l’organisation, sous quelque forme que ce soit, et y semer la désunion, la confusion et la traitrise. Le mouvement de libération nationale type monocéphale incarné en la personne d’un seul leader ‘charismatique’ a montré sa faiblesse et ses limites en ceci qu’il a suffi d’éliminer ou de mettre hors-jeu la tête pour semer le désarroi dans les rangs et désactiver pour un bon moment toute la structure. Il faut mettre fin à cela. La haute structure politico-spirituelle va justement veiller à ce qu’il y ait une stratégie qui vise non seulement l’avant, le pendant et l’après, mais aussi le court, le moyen et le long terme de chaque aspect de la chose globale. C’est à cette intelligente stratégie, il faut se l’avouer, que nous faisons face de la part de l’ombre passée maitresse dans l’art de la manipulation et de la récuperation.

UN LEADERSHIP ÉQUILIBRE MU PAR LE SERVICE UNIQUEMENT.

La meilleure organisation ou institution humaine véhiculant une idéologie des plus grandioses ne vaut que par la qualité de ses représentants porteurs de cette dernière. Ainsi donc, la qualité du leadership est d’une importance capitale comme nous l’avons précédemment souligné, dans le succès de la lutte légitime d’un peuple pour se libérer de façon durable du joug de l’oppression et de l’asservissement. Tout comme les leaders actuels du monde se distinguent presque tous par leur appartenance à  des organisations secrètes obscures d’obédience luciférienne/sataniste, malgré les artifices savamment entretenu extérieurement de divisions et de divergences gauche, droite, centre, centre-droite et centre-gauche, opposition et pouvoir, les nouveaux leaders qui véritablement incarnent le changement et la rupture totale avec l’ancien ordre des choses, doivent savoir ce pour quoi et contre quoi ils se battent en réalité et se focaliser sur l’intérêt commun, les cibles réelles, et l’éducation de la masse populaire vers un sens plus aigu de la politique et de la chose publique. L’amateurisme, l’égoïsme (le cavalier seul) et l’orgueil (la suffisance) doivent faire place à quelque chose de beaucoup plus professionnel, impersonnel et réellement patriotique. Il faut que certains s’effacent pour d’autres mieux à même de mener la barque populaire de l’extérieur, puisqu’il y a un colossal travail intérieur à abattre aussi bien. L’intérieur a même primauté sur  l’extérieur et ce dans tous les sens. On ne se met pas au service d’une nation pour récolter des avantages matériels ou immatériels personnels. On le fait par amour et avec dévouement. Et si tel est véritablement le cas, ce qu’on devrait chercher avant tout, c’est le soutien et l’adhésion du peuple et du peuple seul avant tout autre considération d’ordre politique et diplomatique. C’est cela qui confère du poids et de l’autorité aux leaders représentant les aspirations de la nation, forçant le respect et la crainte des usurpateurs d’en face qui finiront par céder faute de tours et de ressources taris par les constantes vagues d’amour et de lumière qui ne cessent de déferler sur eux, occasionnant par moment des réveils et défections cruciaux dans leur rang.  

Il est bon de clarifier le fait qu’une disposition au rassemblement et à la fédération de toutes les composantes de la nation ne doit pas être synonyme d’acceptation de trainer les boulets que constituent les pseudo-oppositions et les nombreuses associations de la nébuleuse société civile de chez nous. À partir du moment où une ligne politique et une stratégie claires sont adoptées et suivies dans l’intérêt du peuple, qui peut ne pas être toujours conscient et convaincu, confus qu’il est, de la pertinence de certaines démarches et actions posées, les évènements, le travail coordonné par le Divin Père et la Divine Mère finiront par avoir raison de leur réticence et incertitude provocant leur adhésion totale et coupant ainsi l’herbe sous les pieds des faux leaders saboteurs aux ordres de l’oppresseur.    

Mais ne nous leurrons pas. Une bonne partie ne se décidera jamais à suivre le chemin recommandé et recommandable même si le Créateur descendait lui-même le leur demander en chair et en os. Tout simplement parce qu’ils ne sont pas prêts. Tout ce dont nous avons besoin c’est d’une masse populaire qui commence à avoir un début de compréhension non seulement intellectuelle, mais aussi et surtout spirituelle de la situation locale et globale.  C’est pour cela que la qualité du leadership et la solidité du soubassement de la structure organisationnelle s’avère capitales. Les attitudes qu’ont la plupart, si ce n’est la quasi-totalité, des oppositions politiques vis-à-vis des populations ne diffèrent pas tant que ça de celles des pouvoirs en place. En effet, pour les oppositions les populations ne sont que des outils pour accéder aux pouvoirs tant convoités, du moins dans leur phase de conquête de ces derniers, puisqu’ils se contentent tous d’arguer qu’un parti politique a pour vocation seulement de conquérir et d’exercer le pouvoir.  Et donc entre deux élections vous les verrez rarement sur le terrain à l’écoute du peuple sur ses besoins immédiats et difficultés quotidiennes sauf s’il s’agit d’aller quémander leurs votes contre un hypothétique changement qui verra jour une fois la victoire acquise. Des centaines de milliards sont facilement collectés et dépensés adéquatement pour une partie et certainement détournés pour l’autre partie, pour la gestion des partis et les campagnes électorales folkloriques alors que les dés sont toujours tous pipés dès le départ. Soit ! C’est peut-être jusqu’à un certain point incontournable. Mais pour notre part, nous trouvons extrêmement dommageable et non valorisante cette façon de faire et vision des choses. Et surtout cela est très révélateur d’une inertie intellectuelle résultat d’une conception erronée de la politique et du pouvoir héritée de la décadente civilisation occidentale dont nous sommes tous ‘victimes’. Un parti politique, surtout quand il est en opposition, a le droit, le devoir et l’obligation d’apporter sa contribution concrète, modeste  soit-elle, à l’édification de la société en mettant en pratique, ne serait-ce que sur une échelle réduite, certaines des recommandations/priorités inscrites dans son programme national. ‘SOIS LE CHANGEMENT QUE TU VEUX VOIR MANIFESTER DANS LE MONDE’ dit l’adage. Des actions comme : assister la veuve et l’enfant, soutenir les familles meurtries dans les évènements qui ont cours, faciliter l’accès aux soins médicaux pour une partie de la population, etc… Une partie des fonds récoltés par les partis devraient servir à ces actions concrètes dont les populations ont grand besoin et cela sera perçu par ces dernières comme un avant-goût de ce qui pourra devenir possible une fois que l’équipe serait installée. Tout ce qu’il est possible de réaliser à l’avantage du peuple en attendant que les horizons se dégagent doit l’être sans aucun calcul, indépendamment d’une probabilité de conquête ou non du pouvoir. C’est cela la véritable campagne à mener en direction des populations, celle qui associe PAROLE et ACTION, c’est-à-dire des dépenses de campagne sous forme d’investissements concrets et profitables à ces dernières. Des actes en disent long plus que de longs discours généralement vides de sens pour le commun des citoyens. Le peuple doit cesser d’être la vache à lait et la chose des politiques.

Voilà ces quelques réflexions et propositions qui m’ont traversé l’esprit et que je me suis permis de partager avec vous dans un souci permanent d’authenticité et d’ouverture. J’espère avoir ouvert une brèche, si cela n’est pas encore le cas, dans laquelle plusieurs autres, ceux qui s’y retrouvent dans ce type d’énergie, cette vision des choses, viendront s’engouffrer afin que définitivement nous ouvrions un boulevard vers une nouvelle ère politique qui bouleversera l’ordre des choses sur cette planète qui en a désespérément besoin.          

 


À propos de G. AKUÉ

Une Âme à la recherche d'une grande illumination à répandre sur les peuples de sa Race bien-aimée et la Race Humaine en général.

Voir tous les articles de G. AKUÉ

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Actualité politique et spor... |
La Voie des Peuples |
nouveaucentreindre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VILISTIA RUSSIE GEOPOLITIQU...
| afriqueecologielesverts
| unavenirmeilleur