Le Christ n’était pas un Juif

2 mars 2012

Histoire

ESU IMMANUEL, LE CHRIST, N’ETAIT PAS UN JUIF

(La découverte de la vérité au sujet du plus grand et du plus ancien MENSONGE dans l’histoire enregistrée)

Le 06/2/1992

Dieu Créateur Aton / Hatonn

Traduit de l’anglais par G. AKUE

 

QUI ÉTAIENT LES SUMÉRIENS?

Les Sumériens sont la première civilisation « connue » et historiquement reconnue. Elle semble être apparue soudainement de nulle part il y a 6000 ans, elle est créditée sur votre emplacement de pratiquement toutes les « premières«  d’une haute civilisation: les inventions et les innovations, les concepts et les croyances, qui constituent le fondement même de votre propre culture occidentale et, en fait, de toutes les autres civilisations et cultures à travers la Terre comme vous pouvez actuellement les reconnaître ou le trouverez dans la documentation historique. [Ne le saviez-vous pas tous?] Aussi divertissant que cela puisse l’être, les véhicules à roues et à traction animale, les bateaux pour les rivières et les navires de mer, le four et la brique, les gratte-ciel , l’écriture et les écoles et les scribes, les lois et les juges et les jurés, la royauté et les conseils des citoyens, la musique et la danse et l’art, la médecine et la chimie, le tissage et le textile, la religion et les sacerdoces, et même les temples – on pense sur  la Terre que toutes ces choses ont commencées là, en Sumer, un pays dans la partie sud de l’Irak d’aujourd’hui, situé dans l’ancienne Mésopotamie. Par-dessus tout, la connaissance des mathématiques et de l’astronomie était soupçonnée d’avoir commencé là-bas.  

Assez sûrement, tous les éléments de base de l’astronomie moderne se sont retrouvés à l’origine sumérienne: le concept d’une sphère céleste, d’un horizon et d’un zénith, de la division du cercle en 360 degrés, d’une bande céleste dans laquelle les planètes tournent autour du Soleil, de regrouper les étoiles en constellations et en leur donnant les noms et les images picturales qui sont appelées « zodiaque » aujourd’hui, de l’application du nombre 12 à ce zodiaque et les divisions du temps, et de concevoir un calendrier qui a été la base des calendriers à ce jour même. Je dirais que les Sumériens ont apporté une petite contribution à votre société actuelle.

[FIN DE CITATION]
***
Le 12/07/92

Hatonn

… Ce document [qui suit] m’a été écrit et envoyé le 24 Juin 1992. Merci M.M. O’L pour ce qui suit et que je vais tout simplement recopier car cette personne est partie et a fait quelques « devoirs«  pour VOUS:

 

LES SUMÉRIENS – UNE CIVILISATION PERDUE RETROUVÉE

Il y a une trentaine d’années des archéologues ont déterré la civilisation des Sumériens. Sumaria était situé juste au nord de ce qu’ »était » une partie de la campagne périphérique de la Palestine. Cette région est ensuite devenue connu sous le nom de Mésopotamie. Beaucoup de données vieilles de plus de 6000 ans ont été récupérées et interprétées comme le résultat d’un travail brillant par les auteurs de plusieurs livres sur les Sumériens. Ils étaient capables de déchiffrer et d’épeler leur langue.  La localisation de cette « trouvaille » était à l’emplacement de « Sumer » dans l’Irak moderne.

Parmi les nombreuses branches de la connaissance qui ont été enrichies par les textes sumériens était celle de l’astronomie. Les réponses aux questions que les astronomes et les scientifiques n’ont pas pu pénétrer dans le cours de notre civilisation ont été mises en lumière.

A partir des textes sumériens, l’histoire, les coutumes, la culture et la religion sont devenus connus. Il a été appris que Sumaria a été vaincu dans la bataille par la culture et la religion hébraïques et une comparaison avec celles des Sumériens comme révélé dans leurs textes datant de plusieurs milliers d’années avant que n’importe quelle histoire connue de la tribu Hébraïque révèle l’indubitable vérité que la culture et la religion hébraïques  ont été reprises aux Sumériens et en ont fait la culture et la religion Hébraïques. En d’autres termes, les Hébreux se sont appropriés la culture et la religion des Sumériens et ont proclamé ces réalisations sumériennes nouvellement trouvés comme les leurs propres, en particulier la religion de cette époque et  après. Dans son livre, CHRIST WAS NOT A JEW –Le Christ N’était pas un JUIF-, l’auteur [Jacob Elon Connor] déclare que les Galiléens étaient les descendants des Sumériens et étaient différents des Judéens au sud. Les habitants de Galilée n’étaient pas Hébreux, mais dans le cours du temps avaient adapté la religion Hébraïque. On pourrait même supposer qu’ils avaient conservé quelques restes de la religion depuis longtemps oubliée de Sumaria, l’origine réelle de la religion hébraïque. La religion hébraïque est devenue connue sous le nom du Judaïsme, et plus tard, en fait seulement dans le 18e siècle, les Judéens étaient appelés « Juifs ». Toutefois, depuis ce temps les traducteurs de la Bible ont utilisé le mot «Juif» depuis le début de la Bible en l’utilisant à la place de Judéen.

Les premiers dirigeants de la tribu Hébraïque proches du temps de leur adoption de la religion sumérienne savaient ce qu’ils faisaient. Ils ont écrit leur histoire et les histoires bibliques pour être conformes à leur nouvelle religion, effaçant de manière efficace l’histoire de Sumaria à qui avait été donnée la connaissance du Dieu véritable des milliers d’années avant, que Sumaria ait jamais existé a été tout à fait oublié.

Il peut être conclu que les «Juifs» savaient dans le temps même du Christ qu’il n’était pas un «Juif» et l’ont su depuis lors, mais pour eux, cela a été un grand avantage pour la cause Juive de poursuivre cette croyance car cela implique un supériorité proéminente du Juif sur le chrétien, inconsciemment dans les esprits des chrétiens, tandis que le Juif lui-même a continué en tant que groupe à mépriser le Christianisme.

Le peuple Hébreu était une tribu dont l’histoire est connue seulement remontant à quelques siècles avant l’ère Chrétienne. Ils n’étaient pas capables de la haute civilisation à laquelle sont parvenus les Sumériens. La religion de Sumaria était apparentée au Christianisme dans de nombreux aspects. FIN DE CITATION

[Voir: Phoenix Journal N° 50, ‘GOD, TOO, HAS A PLAN 2000! DIVINE PLAN, VOL. I’ (Dieu, lui aussi, a un plan 2000! Plan Divin, VOL. I), chapitre 6, pages 82 – 83.    

http://fourwinds10.com/journals/pdf/J050.pdf]
***************************************
LE CHRIST N’ÉTAIT PAS UN JUIF


EXTRAITS DU RAPPORT DE PONCE PILATE

D’après les documents officiels des Archives Historiques dans les Jours de Jésus-Christ (le volume Arckko dans la Bibliothèque du Congrès à Washington, DC). Ce témoin oculaire, Ponce Pilote, a témoigné: « Jésus » n’avait pas l’air, ne pensait pas ou n’agissait pas comme un Juif. Vous devez également savoir que si vous allez chercher et mettre la main sur ce document,  vous trouverez que l’étiquette « Jésus » est « expliquée » telle que traduite « plus tard ». Il y avait aussi des erreurs commises en référence aux « Juifs » comme traduction de « Judéens ». Je veux simplement vous faire remarquer que cet ouvrage se trouve dans la bibliothèque du Congrès à Washington DCQuoi d’autre a été gardé loin de vos yeux et oreilles?

 

A  Tibère César, Empereur de Rome

Noble Souverain, Salutations:

« ….. Parmi les diverses rumeurs qui sont parvenues à mes oreilles il y avait une en particulier qui a attiré mon attention. Un jeune homme, Il a été dit, était apparu en Galilée prêchant avec une onction noble une nouvelle loi au nom du Dieu qui l’avait envoyé. Au début, je craignais que son dessein fût d’ameuter le peuple contre les Romains, mais mes craintes ont été vite dissipées. Esu (traduit ‘Jésus’) de Nazareth parlait plutôt comme un ami des Romains plutôt que celui des Judéens (à tort traduit ‘Juifs’). Un jour, en passant par la place, j’ai observé au milieu du groupe un jeune homme qui était appuyé contre un arbre calme s’adressant à la multitude. On m’a dit que c’était « Esu Immanuel ». Ce que je pouvais facilement soupçonner tant était grande la différence entre lui et ceux qui l’écoutaient. Ses cheveux et sa barbe dorés donnaient à son apparence un aspect céleste. Il semblait avoir environ trente ans. Je n’ai jamais vu un visage plus doux ou plus serein. Quel contraste entre lui et ses auditeurs avec leurs barbes noires et teints fauves.

« ….. Jamais je n’ai lu dans les œuvres des philosophes rien qui puisse se comparer aux maximes de ESU. Un des Judéens rebelles si nombreux à Jérusalem, après avoir demandé à Esu s’il était légal de payer des tributs à César, il répondit: « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu.

« J’ai écrit à Esu demandant une entrevue avec lui au prétoire. Il est venu. Vous savez que dans mes veines coule du sang espagnol mélangé avec celui des romains incapable de peur car c’est de l’émotion faible. Lorsque le Nazaréen fit son apparition, je me promenais dans ma basilique et mes pieds semblaient attachés avec une main de fer sur le pavé de marbre et je tremblais de tous mes membres comme le fait un auteur coupable, bien que le Nazaréen fût calme comme l’innocence même. Quand il est venu près de moi, il s’arrêta et par un signe il semblait me dire: «Je suis ici», bien qu’il ne dit pas un mot. Depuis quelque temps, je contemplais avec admiration et respect de ce type d’homme extraordinaire — un type d’homme inconnu de nos nombreux peintres qui ont donné forme et figure à tous les Dieux et héros. Il n’y avait rien à son sujet qui était repoussant dans son caractère, pourtant je me sentais trop respectif et tremblotant pour m’approcher de lui.

« ’Esu’, lui dis-je à la fin et ma langue balbutia, Esu de Nazareth, pour les trois dernières années je vous ai accordé une grande liberté de parole et je ne le regrette pas. Vos paroles sont celles d’un sage. Je ne sais pas si vous avez lu Socrate ou Platon, mais ce que je sais, c’est qu’il y a dans vos discours une simplicité majestueuse qui vous élève au-dessus de ces philosophes.

« …..’Votre sang ne sera pas versé’, dis-je avec une émotion profonde. ’Vous êtes maintenant précieux dans mon estimation, à cause de votre sagesse, que tous les pharisiens turbulents et fiers qui abusent de la liberté qui leur est accordée par les Romains. Ils conspirent contre César et convertissent sa bonté en peur, impressionnant les ignorants que César est un tyran et cherche leur ruine. Misérables insolents. Ils ne sont pas conscients du fait que le loup de Tiber parfois se pare de la peau du mouton pour accomplir ses mauvais desseins. Je vais vous protéger contre eux. Mon prétoire sera un asile sacré, jour et nuit! «  Esu négligemment secoua la tête ………. « 

« Je suis votre très obéissant serviteur,

« Ponce Pilate »

FIN DE CITATION
***
LES SUMÉRIENS – UNE CIVILISATION PERDUE ET RETROUVEE (suite)

Le Nouveau Testament, le récit de la vie du Christ, ses enseignements et la fondation de son Ecclesiz supplanta tout ce qui a été précédemment enregistré.

L’Ancien Testament a été compilé par les chefs de la tribu Hébreu et commença quelques siècles avant l’apparition du Christ comme cela est accepté. On en a progressivement ajoutés et développé. Quand les Hébreux sont venus à bout des Sumériens et ont découvert l’étonnante civilisation et la religion des Sumériens, ils ont réécrit leur Ancien Testament pour se conformer à la religion sumérienne s’attribuant toutes les révélations qui y sont contenues comme ayant été donné à eux. En fait, ils se sont substitués aux Sumériens. Cependant, il était nécessaire de réorganiser les événements de leur propre courte histoire afin de se conformer à celle des Sumériens. En ce faisant des contradictions et un langage vague apparaissent dans l’Ancien Testament.

Dans le cours du temps comme leur histoire s’est développée d’autres livres ont été ajoutés et l’ordre des livres a été changé. L’histoire de l’Exode a été classée deuxième après la Genèse et était une fabrication complète. Le but de ce livre était le développement de la fierté des Hébreux dans leur propre race. Les Hébreux reconnaissaient la supériorité des Sumériens et d’autres races. La façon de surmonter cette différence entre eux et les autres était la revendication du contact direct avec l’Être Suprême.

L’histoire des  Hébreux incluait leur séjour en Égypte, qui avait été une évidence de la charité du Pharaon qui leur a permis un refuge en Egypte. Leur séjour en Egypte a été marqué par un mécontentement croissant des natifs Égyptiens en raison du comportement odieux et arrogant du peuple Hébreu. Finalement,  Pharaon les a expulsés de son royaume. Quand Moïse fit sortir le peuple hors d’Égypte, c’était un exode exigé par les Égyptiens. Ils ont quitté l’Égypte avec des biens volés – des bijoux et des jolis vêtements. Dans le récit qu’ils donnent dans leur livre intitulé Exodus, ils se vantent de leur vol comme un recommandé par Dieu Lui-même parce qu’ils étaient de l’humanité Son peuple élu. Pharaon fit poursuivre les Hébreux après leur sortie d’Egypte afin de récupérer les bijoux et les vêtements rares qu’ils avaient volés. Ceux-ci furent récupérés et renvoyés par Pharaon en Égypte.

L’auteur, Jacob Elon Connor, de CHRIST WAS NOT A JEW, raconte la découverte de la tombe de ce Pharaon avec son corps momifié y reposant. Aucune publicité n’a été donnée à cet événement qui n’est pas connu dans le monde.

Beaucoup de livres de l’Ancien Testament avec leurs belles maximes ont été pris dans leur intégralité des écrits religieux sumériens. L’histoire de la religion Hébraïque incluse par la suite dans la Bible telle que nous la connaissons aujourd’hui a été faite partie de la Bible Chrétienne uniquement en raison de la beauté de ces écrits sumériens comme le livre de l’Ecclésiastique et surtout les Psaumes, tous sumériens, et surtout en raison des prophéties concernant la venue du Christ ou, comme la religion hébraïque l’a appelé, la venue du Messie, qu’ils attendent toujours comme un événement futur pour eux.

L’histoire du Christianisme donc avait son début dans la civilisation perdue des Sumériens et leur origine du Christianisme est maintenant mise en lumière par Dieu Lui-même à ce point critique dans le temps pour exposer la duplicité de la soi-disant autoproclamée race  « juive » (qui n’est pas une race ») qui a imposé sur les peuples du monde plusieurs déceptions majeures – canulars – pour gagner leur ambition dévorante de gouverner le monde et faire en sorte que toutes les nations se soumettent à eux. Le canular de l’Ancien Testament est le canular majeur, que le Christ était de leur propre race était un autre, et maintenant dans ce siècle, le canular extraordinairement réussi de l’Holocauste dans la Seconde Guerre Mondiale en est un autre majeur entraînant la suppression continue de la vérité de leurs siècles de tromperie.

Le Nouveau Testament a également été modifié. La naissance du Christ prédit dans les Prophéties pour avoir lieu à Bethléem n’a pas été provoquée au moment du recensement de la famille de David. David n’était pas l’ancêtre de Esu Immanuel (Jésus). … Ce sont des mensonges introduits dans le récit de Sa naissance pour faire de Sa descendance de David un fait absolu afin d’établir qu’il était de la race ‘Juive’. Marie, Sa mère était d’origine sumérienne et n’aurait pas pu être ‘juive’. Les écrivains Evangélistes ont donné une lignée à Marie qui est présumée car il n’y avait aucune trace pour l’appuyer.

Le concile de Nicée a séparé les livres de la Bible, rejetant les livres qui étaient en évidence faux. Ils ont conservé tous les livres qui ont été considérés comme authentiques, y compris tous les livres contenant les prophéties de la venue du Christ. Le Concile de Nicée avait accepté l’authenticité de la de l’Ancien Testament ‘Juif’. De Fausses déclarations auraient pu être faites partie de ces prophéties. Ces prophéties peuvent désormais être lues dans leur contexte d’origine dans les écrits sumériens.

Pourquoi, nous demandons, Dieu permet-il une telle contradiction énorme de la vérité d’être couronnée de succès pendant deux mille ans? Nous ne pouvons pas répondre à cette question, sauf pour dire que Dieu est infini dans Sa Sagesse et Ses décisions de permettre à des mensonges évidents et des conditions mauvaises de l’emporter et de croitre au fil des siècles et des siècles ne peut être compris que si nous nous rendons compte que le temps est un élément limité à la planète terre. Dieu examine toute l’histoire du temps terrestre et ramène toutes les choses ensemble dans le bon sur tout l’éventail de l’histoire humaine.

[R.M.: Pourquoi Dieu permet-il aux mensonges de continuer? Parce que Dieu donna à l'homme le libre arbitre et la capacité de raisonner. Intervenir dans les événements de l'histoire de la Terre, tels que celui-ci, serait de priver l'homme de son propre libre arbitre donné par Dieu, et de le priver de la motivation et de la capacité d'utiliser son esprit de raisonnement propre pour discerner les mensonges de la vérité, par conséquent croitre en sagesse.]

30 Juin 1992 M. O’L.

 

Les Livres de L. A. Waddall, A. B. PhD; à titre de référence:

THE MAKERS OF CIVILIZATION

THE BRITISH EDDA (L’EDDA Britannique)

EGYPTIAN CIVILIZATION–ITS SUMARIAN ORIGIN (La Civilisation Egyptienne – Son Origine sumérienne)

PHOENICIAN ORIGIN OF THE BRITOS, SCOTS AND ANGLO SAXONS. (Origine phénicienne des Britos, Écossais et Anglo-Saxons)

THE INDO SUMARIAN SEALS DECIPHERED (Les Sceaux Indo Sumériens déchiffrés)

ARYAN ORIGIN OF THE ALPHABET. (Origine Aryenne de l’Alphabet)

FIN de citation.

[Voir: Phoenix Journal N° 57, ‘GOD, TOO, HAS A PLAN 2000! DIVINE PLAN, VOL. II’, chapitre 4, pages 54 – 58 et chapitre 5, page 63 – 66.

http://fourwinds10.com/journals/pdf/J057.pdf]

**************
Rocky Montana

RÉSUMÉ DE LA GÉNÉALOGIE DE ESU IMMANUEL:

La mère qui a donné naissance à Esu Immanuel, Marie, n’était pas Juive (Judéenne), elle était une Galiléenne. Les Galiléens étaient les descendants des Sumériens, ayant migré de Sumer en Galilée. Ce grand mensonge que Marie et Emmanuel étaient juifs (Judéen, Hébreu) ​​a été perpétré il y a environ 2200 ans par les Aînés Hébreux de l’époque et a été poursuivi par leurs ancêtres jusqu’à ce jour.

L’Archange Gabriel était le père biologique de Esu Immanuel. Il était/est un lointain descendant des Fils du Ciel, Rasiel, qui était l’ange gardien du secret. Selon le Plan Divin, Gabriel a secrètement inséminé Marie avec sa propre semence, devenant ainsi le père de naissance d’Emmanuel. Esu Immanuel, était donc, à la fois Galiléen (un descendant des Sumériens) de Marie, sa mère, et le Fils d’un lointain descendant des Fils du Ciel, de son père de naissance Gabriel. Gabriel veillait sur Immanuel d’en haut et a fourni une assistance pour sa sécurité, au besoin, tout au long de son enfance. Emmanuel, donc, n’était pas « Fils de Dieu » et il n’était pas « le Roi des Juifs ».

Joseph devint l’époux de Marie, adopta Immanuel, et devint son père terrestre.  »Joseph de Jakob, était un lointain descendant de David, qui était un lointain descendant d’Abraham, dont la lignée remonte à Adam, le père de l’homme de la Terre, qui était engendré par Semjasa, le chef des Fils du Ciel qui étaient les anges gardiens de Dieu, le grand souverain de ceux qui ont voyagé de loin. « 

 

Le Nom de Esu Immanuel justement établi:

Le grand maître sur lequel le Nouveau Testament et le Christianisme ont été fondés a été appelé par plusieurs noms: CHRISTOS, Christ, Jésus, Jésus Christ, ISA, IISA, EISA, YESHUA, etc

Son vrai nom complet était Esu Jmmanuel (Immanuel) de la Maison de Joseph. »Jmmanuel » est un mot sanskrit qui se traduit en anglais par « Dieu avec nous » ou « Dieu parmi nous ». Dans la littérature moderne, le « J » a été remplacé par un « I », ce qui donne l’orthographe « Immanuel ».

Le vrai sens du mot «Christos» ou «Christ» n’est pas un nom pour une personne, il s’agit d’un terme pour celui qui a atteint un état d’être spirituellement très évolué. Ainsi, trois exemples pour l’utilisation correcte de ce terme sont les suivants: Emmanuel, « le Christos », Emmanuel, « le Christ », ou Emmanuel « l’enseignant Christique ».

Le mot « Jésus » et « Jésus-Christ » n’étaient  pas le nom de l’homme. C’était Paul (Saul de Tarse) qui, dans ses faux enseignements, a appelé Emmanuel « l’oint », entraînant les Grecs à se référer à Emmanuel comme « Jésus-Christ » ce qui signifie « l’oint ». C’était aussi à travers les faux enseignements de Paul que le nom « Jésus » a été faussement attribués à Emmanuel.

Il a été prédit y a deux mille ans par Esu Immanuel qu’IL, Immanuel, reviendrait portant un nouveau titre. Ce nouveau titre est « Sananda ». Le mot « Sananda » est aussi un mot sanskrit qui se traduit en anglais par « un avec Dieu ».

[Voir Phoenix Journal N° 2, ‘AND THEY CALLED HIS NAME, IMMANUEL — I AM SANANDA’ 

http://fourwinds10.com/journals/pdf/J002.pdf]

*********

Sources:

« CHRIST WAS NOT A JEW« , l’auteur Jacob Elon Connor.

Phoenix Journal N° 50, ‘GOD, TOO, HAS A PLAN 2000! DIVINE PLAN, VOL. I’, Chapitre 6, pages 82 – 83. 

http://fourwinds10.com/journals/pdf/J050.pdf

Phoenix Journal N° 57, ‘GOD, TOO, HAS A PLAN 2000! DIVINE PLAN, VOL.II’, Chapitre 4, pages 54 – 58 et Chapitre 5, page 63 – 66.

http://fourwinds10.com/journals/pdf/J057.pdf

Phoenix Journal N° 2, ‘AND THEY CALLED HIS NAME, IMMANUEL — I AM SANANDA’ 

http://fourwinds10.com/journals/pdf/J002.pdf

Trouvé à Fourwinds:

http://www.fourwinds10.com/siterun_data/spiritual/specific_channelings/creator_source/hatonn_-_aton/news.php?q=1261327363

*************************************************

 

À propos de G. AKUÉ

Une Âme à la recherche d'une grande illumination à répandre sur les peuples de sa Race bien-aimée et la Race Humaine en général.

Voir tous les articles de G. AKUÉ

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Actualité politique et spor... |
La Voie des Peuples |
nouveaucentreindre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VILISTIA RUSSIE GEOPOLITIQU...
| afriqueecologielesverts
| unavenirmeilleur