VENUS, LA NOUVELLE PLANETE 2

6 juin 2014

Phoenix Journals

VENUS, LA NOUVELLE PLANÈTE!

 

Extraits de divers Phoenix Journals, Partie 2

Compilés par Christ Lippens

Traduction Marie-Louise

 

PJ 22 — page 189:

Hatonn: … et à juste titre – parce que c’est une déclaration très trompeuse. Le vaisseau pourrait, au mieux, provenir du secteur de Vénus, puisque vous avez détruit Vénus il y a des lustres, en ce qui concerne leurs formes de vie. Mais l’idée générale est raisonnable, alors continuons.

PJ 30 — pages 195-196-198-199:[1]

Mes petits enfants, ceci inclut ceux, n’importe où dans le monde qui agissent ainsi et disent avoir des aventures et des contacts avec des êtres humains de planètes voisines telles que Vénus, (suite ci-dessous)

… vous avez souffert dans des puits de l’illusion, tandis que les escrocs amassaient des richesses, à vos frais. Je vous rappelle que Dieu n’a pas besoin d’intermédiaires et qu’en définitive il n’y a que vous et Dieu. Mes amis, juste vous et Dieu ! Peu m’importe ce qu’est votre signe zodiacal et vos « chiffres » spéciaux. Il n’y aura que vous et Dieu et la parole de la vérité. Dieu est la Parole, et la Parole est la vérité, si elle est de Dieu, et rien ne devrait y être changé!

………………………..

Pour l’humain de la Terre vraiment intéressé, nous voulons nous efforcer de transmettre des informations importantes par rapport à cette planète en particulier, Vénus. Dans le système solaire, qui comprend la Terre, passent souvent des comètes et des planètes ou des étoiles errantes, ce qui suit est une explication: les comètes apparaissent sous différentes formes; parfois comme planète errante, puis comme astre errant. En raison des grandes forces d’attraction d’autres étoiles, les planètes et les soleils ils sont entraînés dans leur sphère d’influence. En raison de leur grande vitesse ils traversent habituellement rapidement le champ gravitationnel et repartent, à cause de la friction accrue des forces planétaires, solaires et stellaires, sa surface se liquéfie et perd la matière. Cette matière même forme souvent une longue queue derrière la comète filante. Par l’énergie solaire, etc., les particules émises deviennent ensuite visibles comme une « queue » lumineuse.

L’espace soi-disant « vide » à son tour, n’est pas vide, c’est un milieu de vie, rempli d’innombrables particules et d’autres choses qui, par la friction constante des planètes errantes et des étoiles, etc. font briller ces queues. Et puis à part les comètes, il y a les astéroïdes ressemblant à un voile.

En général, les comètes ont, tout comme les planètes du système, des orbites excentriques, mais aussi des trajectoires circulaires autour du soleil, qui sont cependant beaucoup plus larges. Ces comètes d’un système ne développent leurs impressionnantes queues longues que près du soleil, souvent (suite ci-dessous)

… elle peuvent mesurer plusieurs millions de kilomètres de long. Mais les comètes vraiment énormes sont assez rares, la raison en est que la plupart des comètes ne peuvent être vues à l’œil nu

………………………….

Seules les comètes très grosses qui se trouvent assez près de la Terre peuvent être observées par les gens de la Terre à l’œil nu. Les comètes moyennes ne sont guère plus que de légers petits nuages sphériques et très faibles, sans queue. Mais il existe une variété de ces comètes. Les comètes en forme de voile sont les plus fréquentes et ont trois caractéristiques principales: Elles sont enveloppées par un genre de voile en virgule, avec ou sans densité interne, suivi par le noyau et la queue. Les formes du voile peuvent être très différentes: elliptique, rond ou déformé dans un sens ou un autre. La densité centrale semble telle, que le voile en virgule est plus lumineux et compact sur la face interne. Le noyau lui-même est une zone brillamment incandescente et représente le vrai corps de la comète, qui peut mesurer de plusieurs centaines de mètres à des milliers de kilomètres, tandis que le diamètre total d’une comète, telle que mesurée avec la virgule dans sa totalité, mesure souvent plusieurs centaines de milliers ou peut-être même des millions de kilomètres.

Chaque comète, de par sa nature et son influence, consiste en une queue de particules de poussière ou gazeuse, de substances minérales (dont nous gagnons des substances par exemple,), ou de l’ensemble de ces particules. Des queues composées uniquement de gaz restent dans des limites beaucoup plus étroites que celles qui sont faites de particules de poussière, qui apparaissent ainsi d’une plus grande luminosité et sont vraiment énormes.

Les comètes associées au système ont une longue orbite très elliptique, qui s’étend très loin dans le cosmos. Il arrive très souvent que leur orbite s’étende jusqu’à la moitié ou plus d’un autre système avant d’entamer le vol de retour vers leur système d’origine. Les trajectoires peuvent même être si longues qu’elles passent à travers un ou plusieurs systèmes, et en conséquence le chemin se rallonge. En raison des grandes distances des trajectoires des comètes, elles mettent souvent plusieurs décennies pour regagner leur système d’origine respectif. Les comètes errantes par contre, des comètes donc, qui errent dans les différents systèmes, maintiennent une périodicité de plusieurs centaines ou milliers d’années. Comme toutes les planètes, les comètes sont également soumises aux lois de la gravitation, ce qui influence leur trajectoire.

Ces différentes trajectoires et la durée de leurs cycles sont cruciales pour les changements et les événements dans les différentes étoiles et systèmes solaires, même si ces événements et changements sont rares.

Sur les sujets présentés ici, j’ai déjà bien parlé, moins en détails certes — et j’ai souligné que les partenaires dans votre système solaire, sous la forme de planètes, ont subi les mêmes cycles, dans la plupart des cas, que la Terre – pour arriver seulement à la destruction de ses propres formes de vie. Si vous avez une topographie devant vous, qui n’a pu être formée que par l’eau – sur une planète qui semble ne pas avoir d’humidité, mais plutôt des températures incroyablement élevées, alors la vérité se révèle devant vos yeux. Si votre propre atmosphère brûle et que cela ne déchire pas votre globe terrestre – alors la terre ressemblera à ceci!

REVENONS À VENUS

Cette explication sur les comètes sert de transition à des explications concernant Vénus, à la surface de laquelle ne grouille, ni ne s’amuse aucune vie humaine. Il y a des millions d’années, une énorme étoile noire a détruit la moitié d’un système planétaire à de nombreuses années-lumière de votre système solaire. Après la destruction de ce système éloigné, l’un des corps célestes a filé comme un vagabond dans l’immensité de l’univers et de ce fait a pris un cours en direction de la terre, où il a été forcé par les grandes planètes et le soleil dans une nouvelle orbite, ce qui par conséquent, l’a toujours ramené dans votre système, je vous conseille donc de faire bien attention à cette leçon, parce que cela a un grand impact sur votre propre existence, parce que cette comète continue à circuler.

À cette époque, elle était connue comme « Le Destructeur », une désignation qui s’est transmise oralement ; elle a suivi son nouveau cours et s’est construit au cours de millions d’années, une orbite stable dans une certaine mesure, mais ces comète errantes n’ont jamais de « stabilité permanente ». Ce cours a conduit le destructeur hors de contrôle à proximité d’étoiles et d’autres systèmes et vers d’autres étoiles et comètes migrantes, qui ont ensuite été chassées de leurs propres orbites ou attirées par sa gravité en raison du gigantisme de leurs orbites, ce que l’on peut à juste titre appeler un enlèvement.

La chose suivante n’a eu lieu que quelques milliers d’années avant votre calcul du temps, quand ce destructeur colossal a attiré un objet dans son champ de force et sur son cours et l’a entrainé sur des millions de kilomètres en direction du système solaire de la Terre. Cette comète d’une échelle colossale est passée loin au-delà de la gravitation de la Terre, mais l’objet qu’elle entrainait dans son champ gravitationnel derrière elle, est passé dangereusement près de la Terre en causant d’énormes catastrophes.

Votre système solaire tout entier a alors été plongé dans le chaos, et toutes ses planètes ont été déplacées vers de nouvelles orbites. Cela a impliqué des destructions massives, mon cher – massives! Le nouvel objet, dérangeant l’harmonie, a été amené de force par la gravité des grandes planètes et du soleil sur une orbite entre la Terre et ce que vous appelez Mercure et a été incapable de quitter le système. Ce corps céleste, qui est la planète la plus brillante et la plus réfléchissante du système solaire de la terre, tourne depuis lors autour du soleil et est celle que les gens de la Terre appellent « Vénus ».

Je tiens à ajouter que nous choisissons les corps célestes comme «point d’ancrage» orbitant de nos immensément grands vaisseaux spatiaux qui sont placés entre vous et le corps céleste. Nous pouvons travailler en pleine visibilité…

PJ 30 — page 200:

… sans que personne d’entre vous ne nous perçoive le moins du monde ; les astronomes savent que nous sommes là, mais il ne leur est pas permis de diffuser l’information à ce sujet. Ainsi soit-il.

Ces événements à travers lesquels Vénus a été retenue dans le système solaire de la Terre, se sont passés il y a près de quatre mille ans environ. En raison des événements de cette époque, Vénus a été menée sur une orbite assez calme, par laquelle elle a l’une des orbites les moins excentriques. C’est l’effet le plus significatif de ce premier passage à l’époque, proche de la terre, qui a également affecté la rotation de Vénus. En raison de la gravité de la Terre, la rotation de Vénus a été ralentie, et elle a commencé à tourner dans le sens inverse. Et en effet, la courte période de la traversée du champ gravitationnel de la Terre a suffi, pour que la planète ne puisse plus accélérer sa lente vitesse de rotation, et c’est ainsi qu’elle a atteint un temps extrêmement long pour un tour et garde depuis ce temps-là la vitesse de rotation la plus lente dans l’ensemble de votre système solaire.

Depuis lors, une journée [2] sur Vénus dure selon votre calcul du temps, 117 jours terrestres, alors que la période de rotation autour de l’axe polaire incliné à 30 degrés est d’environ 243 jours terrestres.

En raison de la gravité de la Terre, Vénus, entrainée pendant dans sa course pendant des milliers d’années, a perdu sa propre énergie de rotation, et c’est ce qui a provoqué une très grande chaleur de friction. Et c’est cette chaleur de friction, qui est aussi la raison pour laquelle les conditions physiques qui prévalent maintenant sur Vénus – qui n’a donc pas été détruite de la même manière, que d’autres planètes inhabitées, qui portaient à l’origine de formes de vie.

Lorsque nous nous référons aux bases d’une planète en particulier, nous parlons de quelque chose que vous appelleriez des bases satellitaires ou des plates-formes. Nous ne parlons pas des formes de vie typiques, comme des hommes, comme vous désignez votre espèce. Il n’y a pas de vie physique qui est capable de survivre dans les conditions physiques qui prévalent aujourd’hui sur Vénus. Rien que ça démontre la fausseté de tous ceux qui confirmeraient que sur Vénus existerait une vie humaine, sans même mentionner certaines voix importantes et/ou des contacts avec des êtres qui sont stationnés à cet endroit. S’ils viennent de Vénus — alors ils n’y vivent pas à la surface. Dieu ne change pas les lois naturelles de la physique. Cette question est donc entièrement en dehors du cadre d’une possibilité naturelle, parce que les conditions environnementales sur la surface de Vénus et l’atmosphère sont absolument mortelles pour les êtres humains et de toute autre forme de vie évoquée ; telles qu’elles vous sont présentées.

Toute forme qui serait contrainte de vivre dans un tel endroit, serait de forme éthérique — oups!

A la surface de Vénus, on a actuellement constaté des températures de 457°C, comme vous l’exprimez dans votre langue, mesurées par des instruments à une profondeur d’environ 32 kilomètres. Oui, nous pouvons mesurer très précisément et voyager très confortablement à travers l’atmosphère, parce que nous sommes complètement isolés. Nous utilisons beaucoup de matériel de ce genre de corps stellaires.

C’est aussi la raison pour laquelle toute l’eau de cette planète s’est transformée en vapeur et a formé des couches de nuages très épaisses. Il en résulte une atmosphère qui est si dense, que la pression à un niveau défini comme celui de la mer est environ 334 fois plus élevée que celle de l’air sur la Terre. Exprimé en vos termes scientifiques, l’atmosphère de Vénus est également un danger…

PJ 30 — pages 200-202-203:

… pour la vie des humains, car elle est composée de 87% de dioxyde de carbone, même si les pourcentages sont différents à certains endroits. En d’autres endroits, il existe des formes de vie qui peuvent faire face à un niveau extrême de dioxyde de carbone – mais pas sur Vénus, mes chéris. Vous avez, cependant invité certains de ces êtres chez vous, qui sont alors venus pour vous aider à faire face à l’augmentation des niveaux de dioxyde de carbone – et vous les avez simplement brûlés, à cause de leurs belles tentatives pour vous répondre. La teneur en oxygène n’est pour l’instant dans les couches inférieures que de 4,23%, et l’azote et les gaz nobles représentent 55,47%. La vapeur d’eau est très rare, et l’atmosphère est nettement plus épaisse que celle de votre Terre.

La pression actuelle de l’atmosphère de Vénus est d’environ 107 à 110 fois plus élevée que celle de l’atmosphère de la terre. C’est une des raisons pour laquelle elle est très hostile au corps humain – en fait pour toute forme de vie. Le corps humain serait tout simplement écrasé et détruit par cette énorme pression jusqu’à devenir méconnaissable, comme les déchets dans un compacteur à déchets. Même les objets métalliques subissent le même sort. En guise d’explication, je voudrais révéler ici que nous avons trouvé sur Vénus de l’équipement d’origine terrestre qui était complètement comprimé, avant même d’atteindre la surface de cette planète. Par conséquent, toutes les bases ultérieures ont été installées hors de l’atmosphère et simplement appelées bases de Vénus. La Russie est de loin le leader dans le peloton des pays du monde entier qui débarquent dans le paysage de Vénus des débris, à divers stades « d’écrasement ».

Vénus possède un faible champ magnétique et aussi ce que vous appelez la   »ceinture de Van Allen » est très basse, et, par conséquent, ce que vous appelez le facteur « vent solaire », n’est absolument pas vérifié. Il faut également tenir compte des températures très élevées qui peuvent endommager la ceinture. Mais le manque d’eau contribue pour sa part à créer ce milieu hostile à l’égard de toutes les formes de vie de la planète.

En raison des événements datant de quelques milliers d’années, la planète est maintenant dans les premières phases de redressement et de reconstruction. Lentement, au cours des millénaires, les conditions naturelles de la vie et les formes de vie les plus primitives vont commencer à se développer, comme c’est la coutume sur tout monde porteur d’une vie émergente. Par conséquent, il paraît évident même au plus ignorant, que nous avons dans le cas de Vénus, à faire avec une planète qui fait ses premiers pas vers la capacité de produire la vie et la maintenir. Un jour, elle va abriter des formes de vie et même des humains.

En ce qui concerne la planète elle-même, il faut expliquer, que dans ses zones équatoriales en particulier, elle est très aplatie, là où les régions au relief structuré sont très éloignées. Quant aux températures, elles sont presque les mêmes côté jour et côté nuit, mais il y a de grandes différences dans la force des vents entre les régions les plus basses et les plus élevées. A la surface c’est calme; le vent ne se développe que dans les régions plus élevées. À une hauteur encore plus grande, les vents accélèrent fortement et atteignent des vitesses allant jusqu’à 117 mètres par seconde. Le niveau inférieur des nuages est situé à environ 43,170 km au-dessus de la surface, mais cela peut varier en raison des tempêtes atmosphériques, des variations de pression, etc. C’est probablement surtout vrai dans les régions où les vents sont poussés vers le bas, puis atteignent la surface et rebondissent contre les montagnes qui atteignent une hauteur moyenne de 2,3 km.

Le climat et la météo structurelle sont généralement très constants sur Vénus, mais n’en montre pas moins certaines différences. Cependant, la vie humaine sur cette planète est jusqu’à présent toujours impossible si aucun moyen technique de survie sous grande protection n’est disponible [3].

Merci.

Par conséquent, il n’existe effectivement pas de vie au sens propre sur Vénus, comme peuvent le revendiquer des escrocs et des canaux en herbe et autres experts en métaphysique et exposé sur les scènes New Age de la désinformation. Il existe d’autres formes de vie à sa surface, mais vous ne pouvez en aucun cas les comparer avec les formes de vie humaines. La planète est, en ce qui concerne la nature, encore très sauvage, et il ne saurait pas en être autrement lors d’une évolution naturelle de seulement quelques milliers d’années. Regardez, par exemple, votre « lune », parce que si vous le regardez, vous avez pratiquement une copie de la Vénus sous les yeux, comme elle se présente sous l’épaisse couche de nuages. Vous avez là dans une certaine mesure, une imitation provoquée de la lune, mes très chers. Lorsque nous ou d’autres formes de vie venons sur Vénus, qui est riche en divers minéraux et d’autres matières, c’est uniquement possible pour nous à l’aide d’un équipement hautement spécialisé pour être même en mesure de travailler en quelque sorte — ce qui ne suggère guère, que vous les humains avec vos scaphandres basés sur une technologie terrestre, gambadiez là-bas et lanciez des paroles de sagesse sur vos frères sur Terre.

Notre équipement de protection est vraiment très sophistiqué, et nous réalisons également la plus grande partie de l’exploration du bord du vaisseau. D’énormes mesures de protection doivent être prises pour préserver les formes de vie des influences néfastes de l’atmosphère vénusienne, de la chaleur intense et aussi contre les différents types de poisons et de gaz qui orbitent autour de la planète en tant que nuages mortels. Comme règnent sur la planète des conditions différentes, nous devons également prendre cela en compte, comme certains endroits où les températures sur la surface montent directement à environ 500° C, et où les valeurs de dioxyde de carbone, d’azote, d’hélium d’argon et de néon changent ; alors que les pressions atmosphériques varient entre 88 à 107-110 atmosphères (at).

Voici donc les explications de base que je peux donner par rapport à la capacité de la planète Vénus de porter des formes de vie humaine ou similaires. Si je devais décrire d’autres planètes de votre système solaire, je devrais, malheureusement réfuter les informations non conformes délivrées au sujet des différentes planètes par certains éléments et les remplacer par la vérité, parce que d’autres planètes soi-disant habitées dans votre système ne portent à l’heure actuelle, aucune de ces formes de vie humaines.

Selon les raisons de cette perte de la capacité de porter la vie, il y a des histoires bien connues de grandes civilisations qui comme vous sur la Terre, ont autrefois vécu sur leurs corps célestes. Il y a, cependant, sur certaines planètes du système solaire, des bases qui y ont été installées par des extraterrestres et certains de vos gens. De tous les autres pays, sur vos corps célestes, la Russie a de loin les capacités les plus avancées dans ce sens. Qu’en est-il alors de l’information provenant de soi-disant « Canaux » fiables? Je ne ferai pas d’autres commentaires.

Voulez-vous des jeux et du mysticisme ou permettez-vous, que la vérité pourrait peut-être beaucoup mieux vous servir? Ainsi soit-il. Mais vous feriez mieux de vous méfier de cette grande comète, qui de Vénus, a chuté dans votre système – et qui est toujours en cours de route!

Terminons cette partie, parce qu’elle est devenue beaucoup trop longue.

Je me mets maintenant en mode veille.

Hatonn vous dit au revoir. Je voudrais aussi vous demander, de ne pas confondre mon identité et/ou mon service. J’ai un lien avec quelqu’un qui est reconnu comme Aton, et cela sera utile à tous mes frères, si vous gardez cela au plus profond de votre cœur! Saalome et Salut.

S’il vous plaît, quittez cet endroit, pour le reste de la journée. Il n’est pas sûr, parce que ce sujet circule sans que nous l’ayons voulu. Allez-vous en et laissez-nous pendant votre absence pour prendre soin de l’électronique.

Merci.

 

[1] Traduction en cours

[2] Durée de révolution de Vénus = une année, soit 224,7 jours. (Source Wikipédia). La durée de rotation est elle de 243 jours et est ainsi plus longue.

[3] Il est temps de rappeler que Vénus est actuellement en terraformation et destinée à accueillir à l’avenir des humains de la Terre pour y poursuivre leur parcours en 3D, quand la Terre elle, sera montée en 5D. Le présent document date de 1990, depuis les choses se sont précisées et les plans affinés.

À propos de G. AKUÉ

Une Âme à la recherche d'une grande illumination à répandre sur les peuples de sa Race bien-aimée et la Race Humaine en général.

Voir tous les articles de G. AKUÉ

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Actualité politique et spor... |
La Voie des Peuples |
nouveaucentreindre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VILISTIA RUSSIE GEOPOLITIQU...
| afriqueecologielesverts
| unavenirmeilleur