Aperçu Général de l’Histoire

31 mai 2015

OITC

L’Office de Contrôle du Trésor International

(OITC — Office of International Treasury Control)

http://www.unoitc.org/History.html

Aperçu Général de l’Histoire

De 1944/5 –1994/5 – La Trilateral Trillenium Tripartite Gold Commission — Commission Trilatérale Tripartite Trillenium de l’Or — (TTTGC) fut organisée et mise en œuvre, par les Nations du Monde, avec une durée de mandat de cinquante (50) ans. Pendant cette période, la Commission a détenu le Mandat, les Droits et l’Autorité sur le Combined International Collateral Accounts of the Global Debt Facility (Comptes Internationaux Combinés de Garantie des Titres de Créance Mondiaux. (Remarque: Cette Commission ne doit pas être confondue à la Commission Trilatérale qui existe aujourd’hui). Après l’expiration du mandat de 50 ans, les Nations du Monde, déçues par la manière partiale dont Les Comptes Internationaux Combinés de Garantie avaient été utilisés durant les 50 ans, ont décidé de ne pas prolonger le mandat de la TTTGC, mais ont au lieu de cela nommé une seule personne indépendante à la position de Contrôleur du Trésor International avec les pleins droits, l’autorité et le droit de propriété sur les Comptes Internationaux Combinés de Garantie.

Le 20 Janvier 1995, le Dr Ray C. Dam fut nommé Contrôleur du Trésor International, et Héritier Légal et Propriétaire des Comptes Internationaux Combinés de Garantie des Titres de Créance Mondiaux, avec la pleine autorité et le contrôle décisionnel sur ces derniers, en vertu de la Legal Decadency RCD 1088, exécutée par les Nations du Monde. Également établi le 20 Janvier 1995 fut L’Office de Contrôle du Trésor International, en tant qu’organisation de management, d’administration et d’opérations pour Son Excellence, le Dr Ray C. Dam.

Le Dr. Ray C. Dam est une personne, mais Son Excellence le Dr. Ray C. Dam est une institution financière internationale certifiée et redressée de Banque Centrale opérant sous le nom de Office de Contrôle du Trésor International.

Suite à la confirmation des Pouvoirs et Autorité de Son Excellence le Dr Ray C. Dam par le « Washington Panel » en 1998, la création de l’Institution —- L’Office de Contrôle du Trésor International —- fut achevée le 20 Janvier, 2003, de sorte que, sur la base du contenu et des exigences de nombreux Traités Internationaux, L’Office de Contrôle du Trésor International s’était vu accorder le Statut d’Entité Souveraine en vertu de la Charte de Contrôle des Nations Unies No: 10-60847.

Bien que généralement ou publiquement inconnu, le OCTI — OITC — est la plus grande Institution Internationale de son genre. Il est le plus grand propriétaire unique de lingots d’or et de platine dans le monde, en plus d’être un important propriétaire de Bank Debenture Securities (les Emprunts Obligataires des Banques), des bons internationaux de Trésor, d’espèces et d’autres formes de valeurs mobilières, qui sont tous inscrits à l’actif des Comptes Internationaux Combinés de Garantie des Titres de Créance Mondiaux, dont les comptes sont détenus au sein de la Federal Reserve, de la Bank for International Settlements (Banque des Règlements Internationaux), du Trésor Américain, de la Suiss National Bank, de la Swiss Federal Finance Administration.

Depuis sa création, l’OITC est devenu le plus important propriétaire de Home Mortgage Securities (les Titres Hypothécaires) dans le monde aujourd’hui. Les actifs originaux sous forme d’or ont été à bon escient et bien utilisé pour créer de la richesse qui crée plus de richesse.

Les Actifs des Comptes Internationaux Combinés de Garantie sont en utilisation constante, aidant à financer des pays et des organisations, que ce soit en partie ou en totalité, comme le Fonds Monétaire International, la Banque Mondiale, la Société Financière Internationale, les Banques Internationales de Développement, les Nations Unies, et en outre appuyant le Dollar Américain comme Monnaie de Réserve Mondiale.

Afin de protéger les actifs, ainsi que le Dr. Ray C. Dam (Contrôleur du Trésor International), avec toutes les autres personnes impliquées, une Pleine Protection et Immunité Internationales sous une Couverture Sécuritaire Complète Niveau 3 – 5 ont été appliquées, attestées et confirmées sous le Grand Sceau de l’Amérique (No: 632-258894) au nom de la Communauté Internationale, ensemble et conjointement avec le Statut d’Entité Souveraine sous l’Organisation des Nations Unies.

Il est à noter que seules quelques personnes dans chaque pays du monde sont qualifiées à être en mesure de vérifier, ou d’entreprendre une vérification, de la position du Dr Ray C. Dam (Contrôleur du Trésor International) et de l’Office de Contrôle du Trésor International. Ces personnes sont limitées aux Rois, Reins, Présidents, Premiers Ministres, avec les Ministres des Finances et les Ministres des Affaires Étrangères sous réserve du statut sécuritaire et de conditions/dispensation spéciales.

Pour toute personne, autre que les personnes visées ci-dessus, tenter de procéder à une vérification serait futile et se traduirait par une désinformation délibérée, ou pas de réponse du tout. En outre, les informations « Classifiées » ne sont pas disponibles, et ne le seront jamais, sur ou via le « www » ou divers sites Web qui sont totalement non réglementés, non contrôlés et juridiquement nuls, de sorte que la référence à ces sites Web ne révèlera comme des spéculations, des insinuations, des commentaires du mal-informé, de la propagande et de la désinformation délibérées, ou similaire. VOUS ÊTES DONC PRIÉS DE NE PAS UTILISER LE « WWW » OU LES SITES WEB DIVERS POUR TOUTE FORME DE VÉRIFICATION PUISQUE CELA N’EST PAS OFFICIEL, NI UNE MÉTHODE PROFESSIONNELLE DE VÉRIFICATION, NI NE VOUS DONNERA DES INFORMATIONS CORRECTES OU EXACTES.

Traités Internationaux.

Accord de Jekyll Island (Géorgie U.S.A., 1908.)

La Loi Aldrich (U.S.A. 1910)

Création du Système de la Réserve Fédérale (Washington, États-Unis, 1913)

Pacte Trilatérale Tripartite Trillenium Entre les Nations (Londres 1921)

La Loi sur l’Or, (U.S.A. 1924)

Création de la Banque des Règlements Internationaux (20 Janvier 1930)

Accord de Bretton Woods (New Hampshire, États-Unis, 1944)

Accord B.I.S. avec les Alliés (Berne, Suisse, 1946)

Accord de Green Hilton (Genève, Suisse, 1963-1968)

Conférence de Schweitzer (Innsbruck, Autriche, 1964)

Convention Schweitzer (La Haye, Pays-Bas, 1968 et leurs révisions, 1972, 1984, et 1998 du Washington Panel)

Traité sur le Respect du Droit (Bangkok 2003)

Conformément aux Accords des Traités Internationaux conclus et entrés en vigueur, ce qui suit constitue les règles de la déclaration des règles, avec les fonds et actifs connexes détenus sous le contrôle décisionnel irrévocable et absolu de Son Excellence le Dr M. Ray C. Dam en tant que propriétaire et Seul Arbitre de tous les actifs détenus dans les Comptes Parents Institutionnels d’Inscription et tous les comptes sous ceux-ci et qui y sont liés.

 

Document:

Butler, Charles H., The Treaty Making Power of the Means, les Comités Sénatoriaux des États-Unis d’Amérique);

L’Accord de Green Hilton (Genève de 1963 à 1966, la Garantie est Déclarée par Consentement International); la Garantie confirmée et établie en vertu de la Schweitzer Innsbruck Conference (Innsbruck, Autriche 1964, rapport : Démocrate, Royden J, La Loi sur le Pouvoir de Conclure des Traités en matière de Défense de la part des Sénats dans la Conclusion de Traité et le Contrôleur Étranger de l’Or, (1972) au Sénat des États-Unis, Volume II, chapitre 7, Panel International (La Haye, 1968, qui a transféré au Trust et à la Fondation dans son rôle de supervision et de la protection du monde libre.) et les révisions ultérieures de celle-ci qui régissent la gestion et le contrôle des Comptes Internationaux Combinés de Garantie également connus sous le nom de Titres de Créance Mondiaux;

La Couverture RCD complète (document : la règle du Troisième Niveau et du Cinq Niveau dans les Actions du Sénat sur les Traités (1901-1989), la Loi Internationale 18 sur la Banque Américaine et les Lingots d’Or (1924)

La Loi Modifiée sur l’Or Étranger (1972, Washington D.C.);

Nomination et Habilitation de la Personne (20 Janvier 1995), Le Congrès assembla la Presse Législative dans le Pacte Tripartite, Trilatérale, Trillenium, ceci étant le Pacte applicable entre les Gouvernements du Monde (Londres, 1921).

 

Codes de Référence

RAPPORT INTERNATIONAL.

Droits de Propriété Enregistré: …… Legal Decadency (Privation Légale) pour Héritier RCD1088 Extrême-Orient Entier

Les Gouvernements ont Habilité la Personne: …… Contrôle International N° 10-60847

Code Clearing International: ………………………….. UNRCD-ID006197

Rapport ONU/Service Fédéral N°: … ………………………… 0-99-2-33

Protectorat et Immunité Accordés et Enregistrés : … Grand Sceau N° 632259984

 

Déclarations de Fait

1. La Commission Tripartite de l’Or, établi en vertu de l’Accord de Bretton Woods pour un mandat unique de 50 ans, a cessé ses activités en 1994 et a été formellement autrefois liquidée en 1997, après avoir accompli son mandat de vie. Les Gouvernements du monde via leurs participations respectives dans la Banque des Règlements Internationaux, a nommé un Arbitre Unique pour succéder à la Commission le 20 Janvier, 1995. Tous les actifs réputés être détenus sous les administrateurs  fiduciaire de la Commission ont été cédés et transférés à la Propriété de l’Arbitre Unique, accordant ainsi un contrôle sans restriction et absolu à l’Arbitre Unique.

2. Son Excellence, le Dr Ray C. Dam, est la personne habilitée et nommée détenant les titulaire de pleins droits de disposition et d’autorité sur lesdits actifs et des comptes en vertu de l’autorité que lui confèrent par les Gouvernements du monde, qu’il représente, cette autorité étant agréée puis enregistrée par les Nations Unies.

3. En tant que P président de ladite Fondation et Trust et Unique Arbitre et Propriétaire Légitime de tous les actifs détenus au sein de la Foundation Divine et le Heritage International Trust et leurs trusts internes et auxiliaires, une telle propriété qui lui est accordée par la Communauté internationale le 20 janvier 1995, Son Excellence le Dr. Ray C. Dam détient le droit absolu de déterminer et de prendre des décisions, de telles décisions doivent être exécutées (si nécessaire) par le Ministère de la Justice des États-Unis d’Amérique; (Ce droit de contrôle est garantie par le Congrès des États-Unis, réaffirmé par le Sénat des États-Unis et enregistré au Presidential Office of Management and Budget des États-Unis, à la suite de quoi, l’habilitation de sa personne et son plein statut indemnisée complet est reconnu sous le Grand Sceau No. 632259984 et plus loin, enregistré à immatriculé à la Division Internationale du Département du Trésor des États-Unis d’Amérique, à la Banque des Règlements Internationaux, la Banque Nationale Suisse et l’Administration Fédérale Suisse des Finances), de sorte que sa détermination et autorité de statuer sur toutes les questions relatives aux actifs sous son contrôle sont inviolables et ne peuvent pas être mis de côté, modifiées ou rejetées par tout accord ou arrangement entre d’autres parties et/ou institutions, ou par toute autre décision non sanctionnée par la Communauté Internationale qui a habilité le pouvoir de sa personne. Les Décisions/Résolutions prises par S.E. Dr. Ray C. Dam à l’égard des Comptes Internationaux Conjoints de Garantie de Facilité du Crédit Mondial, ont la préséance sur n’importe quels lois, jugements, décisions juridiques, ou similaires, pris par un Tribunal de n’importe quel autre pays, y compris les Cours Internationales (Tribunaux du monde).

4. Sous le Numéro de Contrôle International de contrôle du numéro 10-60847, le droit de contrôle est établi et statué par un Accord de Traité entre toutes les Nations, puis enregistrés aux Nations Unies comme une entité souveraine qui doit est d’être au-delà de tous les autres contrôles juridictionnels. Cette création d’une juridiction souveraine de contrôle conserve et protège l’indépendance officielle de la personne désignée et habilitée, Son Excellence le Dr. Ray C. Dam, ses héritiers et successeurs.

5. Dans cette juridiction il existe sont deux institutions:

a. L’Office de Contrôle du Trésor International: Cette Organisation Institutionnelle existe pour aider et conseiller le Contrôleur du Trésor International, Son Excellence, le Dr Ray C. Dam, dans l’exercice de son Autorité.

b. Consolidated Credit Bank Limited: Une banque interne non publique qui est habilité et considérée comme la dernière banque holding, la seule Banque au Monde avec l’autorité légale et la capacité de confirmer les actifs et les comptes du Contrôleur international du Trésor International et d’émettre une obligation légale contre ces comptes et d’adresser des paiements directs bénéfiques pour ces comptes. Elle Il est une Banque Institutionnelle tenue au sein de la Réserve Fédérale. Elle Il ne sera pas trouvée dans le « Bankers Almanach », « The Banker », ou tout autre manuel professionnel.

6. Peu d’organisations ont été publiquement attaquées publiquement et décriées comme L’Office de Contrôle  international de contrôle du Trésor International (OCTI — OITC), par des campagnes intensives et extensives de désinformation, des ragots, d’es insinuations, et pareils. Une grande partie de cela est accru élargie par la perception et les échecs du public dans la pleine compréhension totale du public qui est en outre alimentée par des « Niveaux de Secret » qui sont imposées aux OITC, l’ignorance, l’influence politique, même la peur, ou des problèmes similaires.

Tous les Gouvernements sont invités à rester avec les procédures et les protocoles appropriés et à procéder à toute entreprise pour la vérification de l’existence réelle de S. E. le Dr. Ray C. Dam (Contrôleur du Trésor International), de l’OITC dans le respect de ces procédures et protocoles, et d’ignorer les ragots et les rapports d’Internet, les articles, ou similaire, a contrario.

7. Questions Politiques. L’Office International de Contrôle du Trésor International est une organisation non-politique dont les objectifs, tels que déterminés par les Nations du Monde, exprimés dans de au sein de nombreux Traités Internationaux, sont « d’assister financièrement » les Nations du Monde et leurs Peuples pour le bien de tous, d’une manière équilibrée et durable, indépendamment de la base politique ou religieuse d’un pays.

8. Les Actifs des Comptes Internationaux Combinés de Garantie des Titres de Créance Mondiaux: Ils sont tenus dans la majorité des pays (Japon, Royaume-Uni, États-Unis d’Amérique, la Chine, Taïwan, les Philippines, la Thaïlande, le Cambodge, la Jordanie, Singapour, la France, Allemagne, Autriche, Luxembourg, Belgique, Norvège, les Caraïbes, l’Égypte, l’Afrique du Sud, l’Uruguay, l’Argentine, l’Italie, la Russie, ainsi que de nombreux autres pays) à travers le monde, dans les Coffres-forts des Banques Centrales, les Banques Commerciales, les Entrepôts de Stockage Douaniers, des Établissements Militaires, et dans des lieux inhospitaliers tels que comme les Bateaux Coulés sur le fond marin, sur le lit de grands Réservoirs, les Caves, les Tunnels délibérément creusés dans la Montagne, les Anciennes Mines, les Bunkers, et tant d’endroits.

Les Comptes réels (les Registres) sont tenus au sein de la Réserve Fédérale Américaine, du Trésor Américain, de la Banque Nationale Suisse, de L’Autorité Fédérale Suisse de la Finance et de la Banque des Règlements Internationaux.

Les Transferts des Actifs, sont limités au Système International de Banque Centrale. Les actifs peuvent rarement être transférés via les Banques Commerciales normales, mais cela il est possible selon le statut international d’une Banque Commerciale spécifique.

Les Trois (3) Pages d’Histoire ne représentent qu’une petite, mais majeure et pertinente, partie de l’Histoire.

Nous espérons que vous avez été éclairés.

À propos de G. AKUÉ

Une Âme à la recherche d'une grande illumination à répandre sur les peuples de sa Race bien-aimée et la Race Humaine en général.

Voir tous les articles de G. AKUÉ

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Actualité politique et spor... |
La Voie des Peuples |
nouveaucentreindre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VILISTIA RUSSIE GEOPOLITIQU...
| afriqueecologielesverts
| unavenirmeilleur