OITC — Objectifs

31 mai 2015

OITC

L’Office de Contrôle du Trésor International

(The Office of International Treasury Control — OITC)

http://www.unoitc.org/Objectives.html

Objectifs

Investir dans les Nations et de leurs Peuples —– Financer leur Avenir

 

Il y a un principe simple et global aux objectifs de l’Office of International Treasury Control (OITC). C’est de faire le plus de bien pour les Nations et les Peuples du monde avec les ressources qu’il a à sa disposition. En investissant dans les Nations du monde et leurs Peuples, nous leur donnons une plus grande indépendance économique et financière. Faire moins que ce qui est possible, n’est pas, et ne sera jamais une option.

Beaucoup de temps et d’efforts ont été consacrés à l’étude, à la conception et à la structuration (une tâche qui se poursuit et se poursuivra) par l’Office of International Treasury Control pour assurer la réalisation et la réussite de ses objectifs. Cela n’a pas été une tâche facile en tenant compte du fait que chaque pays, chaque société, chaque culture et chaque communauté, se présente avec ses propres circonstances particulières, une autre série de problèmes, des besoins différents et spécifiques, et différents facteurs de risque.

Pour appliquer les principes de ses objectifs, c’est-à-dire pratiquer une certaine souplesse, en appliquant les meilleurs conseils possibles qui soient disponibles, la coopération, et surtout, la compréhension et l’appréciation mutuelles, l’OITC ne doit pas faire les mêmes erreurs que d’autres institutions internationales ont faites et qui ont été vues et vécues par certains, au cours des dernières décennies. Si des erreurs sont commises, ce qui est un facteur inévitable, alors elles doivent être minimisées par des soins, l’attention et une réflexion approfondie sur toutes les questions liées aux exigences d’une Nation.

« Dicter » nos politiques et nos conditions, ou appliquer des conditions draconiennes, comme certains pays l’ont connu à la suite du « Crash Monétaire » de 1997 avec les programmes de « renflouement » du Fonds Monétaire International, n’est pas et ne sera jamais une option.

Nous ne savons pas tout, nous ne le sauront jamais, aucune personne ou un groupe de personnes jamais ne peut y prétendre. Voilà pourquoi nous engageons des consultants spécialisés, avec des personnalités éminentes et internationalement reconnues, qui fournissent des conseils et de l’expertise professionnels nécessaires pour nous permettre de relever les défis du monde, en constante évolution, dans lequel nous vivons tous. L’Office of International Treasury Control applique une méthode de pensée positive et constructive, en utilisant toutes les dimensions possibles. Nous ne pensons pas « In The Box » (à l’Intérieur de la Boite) comme cela semble être la méthode la plus couramment utilisée dans le monde d’aujourd’hui. Ces dernières méthodes sont restrictives et prohibées, mais plus précisément, ces méthodes supposent que toutes les Nations devraient « Suivre le Leader » indépendamment de leurs Cultures, Religions, Traditions, ou autre.

L’Office of International Treasury Control a mis en place une structure opérationnelle relativement simple pour une prise de décision solide, indépendante, et surtout rapide qui lui permettra de répondre à, et prévoir, l’évolution des besoins et des circonstances, et d’introduire des programmes à long terme avec des délais minimes et de faibles frais généraux. La structure fournit également des conseils professionnels indépendants, des services de gestion, et des spécialistes de programme, tous engagés sous des contrats de performance qui offriront un maximum de flexibilité, de maîtrise des coûts fixes et la maximisation de la performance.

L’approche de l’OITC pour la gestion et la mise en œuvre du programme/projet est commercialement orientée. Elle s’attend à ce que les experts, une fois sélectionnés feront leur travail. S’ils échouent, l’échec sera considéré comme leur échec. S’ils nomment de mauvais gestionnaires ou personnel de projet, ce sera de leur responsabilité de les remplacer. S’ils ont un problème de gestion, ce sera également de leur responsabilité de résoudre leur problème. S’ils ne parviennent pas à résoudre les problèmes, l’OITC les remplacera, afin d’assurer la meilleure mise en œuvre et gestion possible.

Résumé des objectifs

a). Faire le plus grand bien aux Nations et Peuples du monde, avec les ressources dont il dispose à cet effet.

b). Injecter des moyens financiers dans n’importe quelle Nation, sur la base d’une classification de « dette interne », plutôt que de « dette extérieure », empêchant ainsi de graves problèmes en cas de fluctuations monétaires excessives, ou d’autres facteurs internationaux qui peuvent causer des dommages à l’économie des Nations.

c). Non-rapatriement de tout financement injecté dans une quelconque Nation (hors Frais et coûts nominaux des Consultants), pour s’assurer à ce que ce financement soit utilisé en continu pendant des générations.

d). Structurer tout financement dans quelque Nation à travers notre propre Module d’Opération au sein de toute la Nation afin de minimiser (éventuellement éliminer) les facteurs qui sont attribués à la corruption tant dans les fraternités Gouvernementales que Commerciales.

e). Maintenir une solide Gestion Professionnelle, une Administration et un Contrôle des Finances injectées dans une Nation, par l’intermédiaire de notre propre Module d’Opération.

f). Travailler conjointement, vigoureusement, sans relâche avec le Gouvernement de toute Nation et des Opérations commerciales, afin d’assurer qu’une Économie Équilibrée et Durable est réalisée et Maintenue.

g). Assister toute Nation à développer, élargir et moderniser sa propre économie, ses infrastructures, ses infrastructures de Bien-être et de Protection sociale, au bénéfice de la Nation et de ses Peuples.

h). Assister toute Nation à développer et à former ses propres Ressources Humaines afin que les Nations ne soient pas totalement tributaires de Travailleurs Étrangers sur une échelle de temps indéfinie.

i). Assister toute Nation à fournir de l’eau potable, l’assainissement, des approvisionnements alimentaires adéquats, l’amélioration des commodités de Bien-être et de Protection sociale, assurant ainsi l’amélioration des normes et conditions de vie de cette Nation et ses Peuples.

j). Veiller à ce que le financement injecté dans une quelconque Nation soit correctement et efficacement utilisé au sein de l’ensemble de la sphère des Projets et du Développement Économique.

k). Veiller à ce que tous les projets qui sont financés soient soigneusement structurés, bien gérés et administrés, à la fois en interne et par l’intermédiaire des Consultants nommés.

l). Veiller à ce que toute la finance sollicitée soit utilisée en conformité avec les pratiques Comptables Internationales, en lien avec la responsabilité juridique.

m). Veiller à ce que tous les projets observent tous les Protocoles Internationaux applicables, tels que le « Protocole de Kyoto » entre les Nations.

n). Supprimer toute possibilité d’Influence Politique Internationale, Abus d’Influence, contrainte, Viol d’une Nation et de ses Ressources naturelles, ou similaire, qui se produit habituellement, ou est imposée aux Nations les plus faibles de la société mondiale, par d’autres gouvernements, des Conglomérats internationaux, des intérêts particuliers. Ou similaire, par rapport aux minerais d’une Nation (pétrole, gaz, or, pierres précieuses, forêts, pêche, etc.), ou, à l’importance stratégique de cette Nation par rapport à une Nation plus importante.

o). Maximiser les niveaux d’emploi de toute Nation par rapport aux Ressortissants de cette Nation, avec la maximisation des matériaux locaux utilisés ou nécessaires pour les Projets.

p). Restructuration de la Dette Extérieure de toute Nation, profitant de facteurs tels que les Taux d’Intérêt plus faibles, des Périodes à plus long terme, des Garanties Convertibles, la restructuration de Projets (Gouvernemental ou Commercial) pour lesquels des finances étrangères ont été demandées et utilisées.

q). Minimiser les effets sur les Cultures, les Traditions et les Caractéristiques Nationales.

r). Maximiser les efforts pour garantir que toute Nation atteigne finalement « l’Indépendance Financière » et « l’Auto-Suffisance ».

s). Pourvoir à l’Éducation et à la Formation des citoyens de la Nation afin qu’ils puissent éventuellement compétir dans le monde du Commerce et de l’Industrie et ainsi que sur le Marché International.

t). Fournir des Consultants, des Conseillers, du Personnel de formation, du Management de Projet, du Management Général et d’autres Services Consultatifs expérimentés.

u). Assurer une Contribution Financière Équilibrée et une Économie basée sur les exigences globales nationales, plutôt que des situations ou des facteurs individuels.

v). Financement des Projets de Logement Centraux, Régionaux, et de District, et du Développement Économique.

Ce qui vient d’être listé ci-dessus sont les principaux facteurs de nos objectifs. Il y a de nombreux facteurs auxiliaires attribués à chacun des facteurs ci-dessus.

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux pays ont besoin de reconstruire leurs villes, infrastructures et économies. Certains pays, principalement les pays alliés, ont accompli cela avec succès. D’autres pays n’ont pas si bien réussi pour des raisons quelconques, soit la corruption du Gouvernement, le manque de financement approprié, les colonies utilisées et délibérément affamées de développement/finance par les Puissances Alliées, les indifférences politiques, les idéologies, ou d’autres facteurs.

Le monde a évolué et s’est développé si rapidement au cours des 60 dernières années que les pays qui ont réalisés avec succès la reconstruction après la guerre, ont été en mesure de tirer profit des pays sous-développés en utilisant leur force économique et politique, de leur myriade de Produits d’Ingénierie Financière, de leur technologie supérieure, et leur soif de pouvoir et de cupidité monétaire.

Dans les années qui ont précédé l’année 2000, le mot « Globalisation » a été largement entendu, avec son introduction au monde qui a suivi peu de temps après. Certains disent qu’elle est une bonne chose. D’autres disent qu’elle a été mal conçue et mal planifiée, tant et si bien que de nombreux pays sont encore en train de « tituber » sous les effets de la Globalisation. En effet, tout système qui apporte des avantages à la majorité, qui est raisonnable dans sa structure et son fonctionnement, et qui est correctement planifié et organisé, ne peut être autrement que bon pour le monde et ses habitants dans leur ensemble. Cependant, comme nous l’avons tous vu, et certains sont en train d’en faire l’expérience, les effets de tous les facteurs susmentionnés ont considérablement augmenté l’écart entre riches et pauvres, la pauvreté a augmenté de façon spectaculaire, et l’équilibre géologique du monde est dangereusement hors de synchronisation.

L’Office of International Treasury Control (Office de Contrôle du Trésor International) a reconnu ce facteur et concentrera principalement son attention sur le « Tiers-monde et les Pays en Développement », n’ignorant pas les Nations Développées du Monde, de manière à réduire éventuellement ce « Déséquilibre Mondial » et apporter une synchronisation plus unifiée et une stabilité dans le monde dans lequel nous vivons tous.

Ces « Pays du Tiers-Monde et en Développement » ont besoin d’importants investissements en infrastructures, en Bien-être et Protection sociale, dans le Commerce, l’Éducation, et dans leur population, que ce soit par des ressources gouvernementales ou commerciales. Les problèmes résident dans le fait que ces pays sont limités dans ce qu’ils peuvent emprunter à des organisations telles que le Fonds Monétaire International, la Banque Mondiale, la Société financière Internationale, et d’autres. En outre, les conditions à ces facilités financières de ces organisations arrivent souvent à un prix inacceptable. Des taux d’intérêt qui, bien qu’inférieurs aux taux commerciaux, créent une spirale croissante de la dette. Des cultures qui disparaissent rapidement en faveur de la commercialisation et du consumérisme. L’ingérence Politique Internationale, et l’influence, ciblant la Souveraineté propre d’un pays. Les conditions qui favorisent le « Monde Extérieur » plutôt que le pays en question, de sorte que les bénéfices, juste pour en nommer un seul facteur, sont rapatriés laissant les salaires des employés et les taxes nationales comme les seuls moyens de promotion du développement du pays.

Les méthodologies de l’OITC d’assistance financière à toute Nation suppriment la plupart de ces facteurs négatifs et permettent que les bénéfices soient retenus dans le pays, en investissant dans le pays et son peuple. Ces profits/bénéfices, ou autrement, deviennent « Convertis », en utilisant une stratégie à long terme, permettant un développement économique durable et la croissance dans ce pays. En outre, utilisant la flexibilité, les facteurs de comparaison, les experts et consultants de l’OITC, il est en mesure de fournir de nombreuses variantes et solutions à un pays en vue de l’utilisation de ses biens/ressources naturelles pour le pays, et le bénéfice propre de son peuple, en créant un niveau de vie durable et grandement amélioré.

Un pays et son peuple ne peuvent être tenus dans la paupérisation croissante, car cela ne peut que conduire à l’instabilité totale dans le monde. Dans un sens, le monde a avancé d’une manière progressive et positive avec CELA, Autoroutes, Trains à grande vitesse et similaires, mais, dans l’autre sens, le monde avec sa pauvreté croissante, l’effondrement des systèmes éducatifs, de soins de santé et de bien-être, un écart riche/pauvre croissant, est en train de reculer négativement vers l’époque médiévale avec un nombre croissant de la population mondiale s’appauvrissant rapidement.

L’Office of International Treasury Control reconnaît qu’il doit y avoir, et il en aura toujours, un facteur « Classe » dans la société mondiale, mais il reconnaît aussi que d’importants fossés (déséquilibres) entre « classes » peuvent être un facteur dangereux pour la société globale. Avec ses méthodologies, ressources financières, compétences et objectifs, l’Office of International Treasury Control peut assister toutes les Nations du Monde. Cela prendra toutefois du temps. Les Fondations sont là et nous sommes en train de tabler sur nos forces, nous permettant d’aider les pays et leurs peuples à tabler sur leurs propres forces d’une manière durable.

 

L’Office of International Treasury Control est totalement apolitique. Il adhère pleinement à ses propres valeurs éthiques solides et à celles de l’Organisation des Nations Unies. Il ne tolère pas la corruption, que ce soit Gouvernementale ou Commerciale, ni n’apaise les personnes, groupes de personnes ou entités politiques dont le fondement du pouvoir et les intérêts personnels sont prépondérants.

L’Office of International Treasury Control

Une Organisation qui offre une Gestion Saine et Progressiste

La vision de l’Office of International Treasury Control, et ses objectifs, peuvent être établis sur de nombreux niveaux/plates-formes et dans de nombreux domaines différents, car il n’est pas limité, ou restreint, par les exigences quotidiennes, et les exigences opérationnelles qui affectent les autres organisations financières internationales. La structure et l’utilisation extensive des consultants et des entrepreneurs privés permettent à l’Office of International Treasury Control de superviser tous les aspects de ses opérations d’une manière opportune et significative.

À propos de G. AKUÉ

Une Âme à la recherche d'une grande illumination à répandre sur les peuples de sa Race bien-aimée et la Race Humaine en général.

Voir tous les articles de G. AKUÉ

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Actualité politique et spor... |
La Voie des Peuples |
nouveaucentreindre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VILISTIA RUSSIE GEOPOLITIQU...
| afriqueecologielesverts
| unavenirmeilleur