CONFESSIONS D’UN HÉRÉTIQUE DE LA MÉDECINE

2 novembre 2017

Santé

Extrait du Phoenix Journals N° 22

 

Par

Gyeorgos Ceres Hatonn

 

CONFESSIONS D’UN HÉRÉTIQUE DE LA MÉDECINE

ET MEURTRE PAR INJECTION

Peut-être que je n’aime pas que Dharma et moi prenions tout le blâme pour être en train de vous apporter la vérité et d’ouvrir la boîte des vipères scorpions. Donc, même s’il y a de bons livres avec une juste exposition de la conspiration, je crois que vous ne devriez pas passer un autre jour sans commander CONFESSIONS OF A MEDICAL HERETIC de Robert S. Mendelsohn, M. D. (Medical Discloser)  et MURDER BY INJECTION de Eustace Mullins, M. T. T. T. (Mad Tattle-Tale Teller). Les deux, vous trouverez, sont remplis à déborder d’humour noir qui devrait vous faire sursauter dans une sorte de comportement inversé de ce en quoi vous avez cru si vous avez été parmi le « endormis ». Mon objectif est de vous choquer et par après vous pouvez avoir votre confirmation documentée de cette conspiration d’horreur et peut-être, à un certain point, sauver votre vie, membre et un membre précieux de votre cercle bien-aimé.

Toute la médecine est-elle mauvaise? Non. Tous les médecins sont-ils des conspirateurs? Non — certains sont le pire type de victime de la conspiration en vue de tuer, de mutiler et addicter.

Par exemple, disons que vous êtes diagnostiqué du cancer de quelque chose ou autre — quels sont vos choix? Voulez-vous faire avec les chances d’une moyenne de vie plus longue de 12, ou de 3 ans? Eh bien, les patients diagnostiqués atteints de cancer mais non traités ont une espérance de vie supplémentaire moyenne d’environ 12 ans — les victimes diagnostiquées et TRAITÉES ont une moyenne de 3 ans.

Traiter une maladie avec le poison et la radiation, qui tue aussi, est en quelque sorte l’approche la plus odieuse depuis la saignée et l’application de sangsues. Il serait toujours mieux pour le confort du patient de simplement purement l’électrocuter. Mais non, lentement vous empoisonnez et irradiez les pauvres êtres jusqu’à une mort lente et agonisante par votre traitement type « Couper, Entailler, Consumer et Empoisonner ».

Le traitement du cancer s’améliore-t-il? Non. L’incidence est-elle moindre? Non, elle est plus élevée. Pouvez-vous vous traiter avec des aliments et des herbes? Non, pas si vous ne voulez pas aller en prison. Lorsqu’une substance est utilisée qui est prouvée valable et curative, elle est immédiatement rendue « illégale » pour même la possession, et encore moins pour l’utilisation. Si vous offrez un peu de peroxyde d’hydrogène pour la stérilisation et une bonne nutrition, vous êtes condamné pour pratique de la médecine avec ou sans licence (selon que vous êtes un médecin ou un profane). Vous rendez-vous compte qu’il est illégal de manger des noyaux d’abricots? Ceci est parce que les noyaux d’abricot contiennent du laetrile (amygdaline). Ils contiennent également des traces d’arsenic, mais alors, vous ne devez vous procurer de l’arsenic que d’un anti-rats sur le marché libre des firmes pharmaceutiques de l’élite.

Pendant que je suis encore sur le sujet, je vous suggère aussi de vous procurer A HIGHER FORM OF KILLING  de Robert Harris et Jeremy Paxman, BAD BLOOD de James H. Jones, et en outre essayez OTHER LOSSES (Autres Pertes) écrit par Bacque. Ce dernier n’a rien à avoir avec la médecine, mais tout tourne carrément autour du meurtre. Si vous ne voulez pas lire ces livres, je vous demande alors de faire confiance à mes scanners et nous laisser nous mettre au travail et prendre le contrôle (vous n’avez jamais eu le contrôle) de cette insanité. « Regain » serait le terme de choix, mais cela a toujours été ainsi.

Je vais continuer ici en présentant le « Non Credo » du Dr Mendelsohn du début de son livre car c’est une première évaluation personnelle d’une très mauvaise situation. Mendelsohn était, en 1979, Président du Medical Licensing Committee  de l’État de l’Illinois, Professeur Agrégé de Médecine Préventive et de Santé Communautaire (Community Health) à l’École de Médecine de l’Université de l’Illinois et récipiendaire de nombreux prix d’excellence en médecine et en instruction médicale. Sa prise de position frontale vous dit comment commencer à prendre vos propres décisions concernant votre traitement médical ou « programme de la mort ». Gérés correctement, de bons soins médicaux peuvent sauver votre vie — des mauvais soins peuvent réduire et intensifier la misère dans d’innombrables mesures. La médecine telle qu’elle est pratiquée, en particulier en Amérique, est totalement dangereuse pour votre santé; Les hôpitaux sont des endroits terribles et dangereux pour les malades et les infirmes et vous devriez toujours vérifier l’état des achats de voitures neuves de votre médecin et/ou chirurgien. Vous êtes probablement parmi les rares personnes « chanceuses » si vous ne pouvez pas vous permettre une assurance santé.

 

LE NON CREDO DU DR MENDELSOHN

Citation:

Je ne crois pas en la Médecine Moderne. Je suis un hérétique de la médicine. Mon but dans ce livre est de vous persuader de devenir un hérétique, aussi.

Je n’ai pas toujours été un hérétique de la médicine. J’ai cru autrefois en la médecine moderne.

À la faculté de médecine, je n’ai pas réussi à analyser profondément une étude qui se déroulait autour de moi, sur les effets des hormones DES (le diéthylstilbestrol) — parce que j’y croyais. Qui aurait pu soupçonner que, vingt ans plus tard, nous découvririons que le DES provoque le cancer vaginal et les anomalies génitales chez les enfants nés de femmes ayant reçu le médicament (drogue) pendant la grossesse.

J’avoue que je ne me suis pas méfié de l’oxygénothérapie chez les bébés prématurés, même si les nurseries les mieux équipées et les plus avancées pour prématurés avaient une incidence de cécité partielle ou totale d’environ quatre-vingt-dix pour cent de tous les bébés à faible poids à la naissance. À quelques kilomètres de là, dans un grand hôpital « moins avancé », l’incidence de cette condition — la fibroplasie rétrolentaire[1] — était inférieure à dix pour cent. J’ai demandé à mes professeurs à la faculté de médecine d’expliquer la différence. Et je les ai crus quand ils ont dit que les médecins dans un hôpital plus pauvre ne savaient pas comment faire le bon diagnostic.

Quelques années plus tard, il a été prouvé que la cause de la fibroplasie rétrolentale était les concentrations élevées d’oxygène administré aux prématurés. Les centres médicaux prospères avaient des taux de cécité plus élevés simplement parce qu’ils pouvaient se permettre le meilleur équipement de nurserie, les incubateurs en plastique les plus chers et les plus modernes qui garantissaient que TOUT l’oxygène pompé dedans atteignait le nourrisson. Dans les nurseries les plus pauvres, cependant, des incubateurs dépassés étaient en usage. Ils ressemblaient à des baignoires avec des couvercles en métal très ample. Il y avait tellement de fuites que cela ne faisait aucune différence quant à ce qui est de la quantité d’oxygène pompé dedans, pas assez n’atteignait l’enfant pour le rendre aveugle.

J’y croyais toujours quand j’ai pris part à un papier scientifique sur l’utilisation de l’antibiotique Terramycine dans le traitement des affections respiratoires chez les bébés prématurés. Nous avons prétendu qu’il n’y avait pas d’effets secondaires. Bien sûr qu’il n’y en avait pas. Nous n’avons pas attendu assez longtemps pour constater que non seulement la terramycine — ou tout autre antibiotique — ne servait pas à grand-chose dans le traitement de ces infections, mais qu’elle — et d’autres antibiotiques à base de tétracycline — a laissé des milliers d’enfants avec des dents jaunes-vertes et des dépôts de tétracycline dans leurs os.

Et j’avoue que je croyais à l’irradiation des amygdales, des ganglions lymphatiques et du thymus. Je croyais mes professeurs quand ils disaient que, bien sûr, les radiations étaient dangereuses, mais que les doses que nous utilisions étaient absolument inoffensives. [H: Cela nous rappelle la période du printemps à l'automne 1984 quand Dharma a subi une opération chirurgicale pour un "ulcère post-bulbaire" avec un échec total à recoudre tout correctement après avoir réarrangé les organes internes et supprimé la moitié de l'estomac. Eh bien, il y avait usage de rayons X pour tout, encore et encore; par après, toute la procédure chirurgicale devait être répétée parce qu'elle a été tellement bâclée à la première tentative -- plus de rayons X, de douleur, de misère et d'argent -- oh chers, il y avait de l'argent pour environ 35.000 à 40.000 dollars à chaque tentative. Quand ses cheveux ont commencé à tomber, elle a fait arrêter les rayons X -- depuis les scanners des dents jusqu'aux poumons. Elle a été harcelée et dénoncée (comme hérétique) parce que "il n'y avait aucun danger dans les dosages de rayons X reçus par elle -- une chose (la perte de cheveux) n'avait rien à avoir avec l'autre. Ah, c'est ainsi! Pourquoi est-ce que la perte de cheveux est un symptôme PRIMAIRE de surdosage? Elle était très fairplay, cependant, puisqu'avec seulement un tiers de son estomac, sûrement tous les problèmes de perte de poids DISPARAÎTRAIENT! Ce n'est pas ainsi, toutefois, puisque lorsque l'estomac ne se vide pas -- il s'étirait simplement encore et encore jusqu'à ce qu'il se vide jusqu'au niveau où le "truc" est survenu. Par ailleurs, à chaque hospitalisation, les nutriments étaient versés dans la circulation sanguine directement à un taux de calories qui ferait sauter le chiffre d'un haltérophile. Savait-elle mieux? Bien sûr, elle a travaillé dans un hôpital pendant la majeure partie de sa vie et s'était vu refuser l'accès à toutes responsabilités de haut niveau parce qu'elle insistait sur le fait qu'une bonne nutrition était obligatoire si on s'attend à une bonne santé. Pourquoi; elle a même transmis au personnel de sa Division, le livre du Dr. Mendelsohn (mais elle a presque été congédiée pour ce petit investissement dans la vérité). Elle aurait été renvoyée s'il y avait quelqu'un pour prendre sa place dans l'organisation. Je ne peux pas souligner assez la richesse que je pense que vous trouverez dans les livres susmentionnés.]

Des années plus tard — à peu près au moment où nous avons découvert que la radiation « absolument inoffensive » plantée une décennie ou deux avant était maintenant en train de moissonner une récolte de tumeurs de la thyroïde — je ne pouvais pas m’empêcher de me demander lorsque certains de mes anciens patients sont revenus avec des nodules sur leurs thyroïdes: Pourquoi revenez-vous à moi? À moi, qui vous a fait cela en premier lieu.

Mais je ne crois plus en la Médecine Moderne.

Je crois qu’en dépit de la super technologie et du comportement de l’élite envers les malades qui est censé vous faire vous sentir aussi bien pris en charge comme un astronaute sur le chemin de la lune, le plus grand danger pour votre santé est le médecin qui pratique la Médecine Moderne.

Je crois que les traitements de la maladie par la Médecine Moderne sont rarement efficaces, et qu’ils sont souvent plus dangereux que les maladies qu’ils sont conçus pour traiter.

Je crois que les dangers sont aggravés par l’utilisation généralisée de procédures dangereuses pour les non-maladies.

Je crois que plus de quatre-vingt-dix pour cent de la Médecine Moderne pourrait disparaître de la face de la terre — médecins, hôpitaux, médicaments/drogues et équipements — et l’effet sur notre santé serait immédiat et bénéfique.

Je crois que la Médecine Moderne est allée trop loin en utilisant dans des situations quotidiennes des traitements extrêmes conçus pour des conditions critiques.

À chaque minute de chaque jour la Médecine Moderne se targue d’aller trop loin. Un article récent, le « Cleveland’s Marvelous Medical Factory »,[2] s’est vanté des accomplissements de la clinique de Cleveland l’année dernière: 2.980 opérations à cœur ouvert, 1,3 million de tests de laboratoire, 73.320 électrocardiogrammes, 7.770 de scanners complets aux rayons x, 210.378 autres études radiologiques, 24.368 d’opérations chirurgicales.

Aucune de ces opérations n’a été prouvée pour avoir la moindre petite chose à avoir avec le maintien ou le rétablissement de la santé. Et l’article, qui a été publié dans le propre magazine de Cleveland Clinic, a manqué de se vanter ou même mentionner que personne n’a été aidé par aucune de cette extravagance coûteuse. Ceci parce que la recette de cette usine n’est pas du tout la santé.

Donc, quand vous allez chez le médecin, vous êtes vu non pas comme une personne qui a besoin d’aide pour sa santé, mais comme un marché potentiel pour les produits de l’usine médicale.

[H: à propos, pour vous qui êtes curieux et vous demandez ce qui est ou a été fait à « Jay » dont nous avons parlé l’autre jour quant à son « traitement ». Je dois vous dire que Jay a quitté votre plan il y a quelques jours. Il avait presque tout, envahi et outragé de la taille aux hanches par la colostomie et toutes les interventions. Quand il a atteint le stade terminal, ils ont commencé la chimiothérapie, après quoi il a très rapidement succombé. Au moins l’ami bien-aimé peut reposer en paix. Je suggère que Kathy parle avec son ami qui a eu un diagnostic de cancer de la lymphe et est en train de subir « la radiothérapie et la chimiothérapie »; voyez-vous la radiation est souvent cachée dans les produits chimiques dans la thérapie moindre; prenez soigneusement en considération ce qui lui est fait. Elle traverse une expérience personnelle horriblement stressante et quand elle s’occupera de ce qui est en train de la dévorer, ce qu’elle mange n’aura plus aucune importance! Elle peut se guérir elle-même mais je vous le promets — la Médicine Moderne la tuera!]

Si vous êtes enceinte, vous allez chez le médecin et il vous traite comme si vous étiez malade. L’accouchement est une maladie de neuf mois qui doit être « traitée », ainsi, on vous fait payer des perfusions intraveineuses, des moniteurs fœtaux, une foule de médicaments, l’épisiotomie totalement inutile (qui se présente habituellement avant le très rapide charcutage ancré dans l’esprit du médecin), et — le haut de gamme — la merveilleuse « livraison de la Césarienne »!

Si vous faites l’erreur d’aller chez le médecin avec un rhume ou une grippe, il est tenu de vous donner des antibiotiques, qui sont non seulement impuissants contre le rhume et la grippe, mais qui vous rendent plus susceptibles de finir avec de pires problèmes.

Si votre enfant est un peu trop énergique pour que son professeur puisse s’en occuper, votre docteur peut aller trop loin et le rendre dépendant d’une drogue.

Si votre nouveau bébé refuse de s’alimenter pour une journée et ne gagne pas de poids aussi vite que le manuel du médecin le dit, il pourrait bombarder votre allaitement avec des médicaments pour arrêter le processus naturel et faire de la place dans le ventre du bébé à la formule artificielle, ce qui est dangereux.

Si vous êtes assez stupide pour rendre cette visite annuelle au médecin pour un examen de routine, la pétulance du/de la réceptionniste, la fumée de cigarette des autres patients, ou la présence même du médecin pourrait augmenter votre tension artérielle suffisamment de sorte que vous ne rentriez pas les mains vides. Une autre vie « sauvée » par les drogues/médicaments antihypertenseurs. Une autre vie sexuelle anéantie, [H: Et un autre mariage à la dérive aussi bien.] puisque plus d’impotence est causée par la pharmacothérapie que par des problèmes psychologiques.

Si vous êtes assez infortuné pour être proche d’un hôpital lorsque vos derniers jours sur terre approchent, votre médecin s’assurera que votre lit de mort de 500 $ par jour (ou pire) concentre tous les derniers équipements électroniques avec un personnel constitué d’étrangers pour entendre vos derniers paroles. Mais, puisque ces étrangers sont payés pour garder votre famille loin de vous, vous n’aurez rien à dire. Vos derniers sons seront le sifflement électronique sur le cardiogramme. Vos parents participeront; Ils paieront la facture.

Pas étonnant que les enfants ont peur des médecins. Ils savent! Leur instinct du vrai danger n’est pas corrompu. La peur disparaît rarement. Les adultes ont peur aussi, mais ils ne peuvent même pas se l’admettre. Ce qui arrive est que nous commençons à avoir peur de quelque chose d’autre. Nous apprenons à ne pas craindre le médecin, mais plutôt ce qui nous amène au médecin en premier lieu: notre corps et ses processus naturels.

Quand vous craignez quelque chose, vous l’évitez. Vous l’ignorez. Vous le fuyez. Vous prétendez qu’il n’existe pas. Vous laissez à quelqu’un d’autre le soin de s’en inquiéter. C’est ainsi que le médecin prend le relais. Nous le lui permettons. Nous disons: Je ne veux rien avoir à faire avec ça, mon corps et ses problèmes, docteur. Occupez-vous en, docteur. Faites ce que vous avez à faire.

Alors le docteur le fait!

Lorsque les médecins sont critiqués pour ne rien dire à leurs patients au sujet des effets secondaires des drogues/médicaments qu’ils prescrivent, ils se défendent au motif que la relation médecin-patient souffrirait d’une telle honnêteté. Cette défense implique que la relation médecin-patient repose sur quelque chose d’autre que la connaissance. Elle est basée sur la foi.

Nous ne disons pas que nous savons que nos médecins sont bons; Nous disons que nous avons foi en eux. Nous leur faisons confiance.

Ne pensez pas que les médecins ne sont pas conscients de la différence. Et ne croyez pas une minute qu’ils ne jouent pas pour tout ce que cela vaut. Parce que ce qui est en jeu, c’est toute la donne, les quatre-vingt-dix pour cent ou plus de la Médecine Moderne dont nous n’avons pas besoin, qui, en réalité, sont là pour nous tuer.

La Médecine Moderne ne peut survivre sans notre foi, parce qu’elle n’est ni un art ni une science. Elle est une religion.

Une définition de la religion l’identifie comme tout effort organisé pour traiter des choses déroutantes ou mystérieuses que nous voyons se produire au-dedans et autour de nous. L’Église de la Médecine Moderne traite des phénomènes les plus intrigants: la naissance, la mort et tous les tours que nos corps nous jouent — et vice versa — dans l’intervalle. Dans THE GOLDEN BOUGH (LE rameau D’OR), la religion est définie comme la tentative de gagner la faveur des « pouvoirs supérieurs à l’homme, qui sont censés diriger et contrôler le cours de la nature et de la vie humaine ».

Si les gens ne dépensent pas des milliards de dollars dans l’Église de la Médecine Moderne afin de gagner la faveur des pouvoirs qui dirigent et contrôlent la vie humaine, sur quoi les dépensent-ils?

Commune à toutes les religions est la prétention que la réalité n’est pas limitée à ou dépendant de ce qui peut être vu, entendu, ressenti, goûté ou senti. Vous pouvez facilement tester la religion médicale moderne sur cette caractéristique en demandant simplement à votre médecin, suffisamment de fois, POURQUOI? Pourquoi prescrivez-vous ce médicament? Pourquoi cette opération chirurgicale va-t-elle me faire du bien? Pourquoi dois-je la subir? Pourquoi devez-vous me faire cela?

Demandez simplement POURQUOI? Suffisamment de fois et tôt ou tard, vous atteindrez le Gouffre de la Foi. Votre médecin se repliera derrière le fait que vous n’avez aucun moyen de connaître ou de comprendre toutes les merveilles qu’il a à sa commande. Faites-moi juste confiance.

Vous venez d’avoir votre première leçon d’hérésie médicale. La Leçon Numéro Deux est que si jamais un médecin veut vous faire quelque chose dont vous avez peur et que vous demandez le pourquoi? suffisamment de fois jusqu’à ce qu’il dise: « Faites-moi Juste Confiance », ce que vous devez faire, c’est de vous en détourner et de mettre autant de distance entre lui et vous autant que vous le pouvez, aussi vite que votre état le permettra.

Malheureusement, très peu de gens le font. Ils se soumettent. Ils permettent à la peur du masque du médecin sorcier, l’esprit inconnu derrière, et le mystère de ce qui se passe et de ce qui va se passer, de se transformer en une respectueuse admiration de tout le spectacle.

Mais vous n’avez pas à laisser faire le médecin sorcier à sa manière. Vous pouvez vous libérer de la Médecine Moderne — et cela ne signifie pas que vous devrez prendre des risques avec votre santé. En fait, vous aurez moins de risque pour votre santé, car il n’y a pas d’activité plus dangereuse que d’entrer dans un cabinet médical, une clinique ou un hôpital sans préparation. Et par préparation je ne veux pas dire avoir vos papiers d’assurance remplis. Je veux dire que vous devez y entrer et sortir en vie et accomplir votre mission. Pour cela, vous avez besoin d’outils appropriés, d’aptitudes et d’astuce.

Le premier outil que vous devez avoir est la connaissance de l’ennemi. Une fois que vous avez compris la Médecine Moderne comme étant une religion, vous pouvez lutter contre elle et vous défendre beaucoup plus efficacement que lorsque vous pensez que vous combattez un art ou une science. Bien sûr, l’Église de la Médecine Moderne ne se fait jamais appeler comme telle. Vous ne verrez jamais un bâtiment médical dédié à la religion de la médecine, toujours aux arts de la médicine, ou à la science médicale.

La Médecine Moderne dépend de la foi pour survivre. Toutes les religions le font. L’Église de la Médecine Moderne dépend si fortement de la foi que si tout le monde d’une manière ou d’une autre oubliait tout simplement d’y croire ne serait-ce qu’un seul jour, tout le système s’effondrerait. Car comment autrement une institution pourrait-elle amener les gens à faire ce que la Médecine Moderne leur fait faire, sans induire une profonde suspension du doute? Les gens se laisseraient-ils artificiellement endormis et se faire charcuter dans un processus dont ils n’auraient pas la moindre idée — s’ils n’avaient pas la foi? Les gens avaleraient-ils les milliers de tonnes de pilules chaque année — une fois encore sans la moindre connaissance de ce que ces produits chimiques vont leur faire — s’ils n’avaient pas la foi?

Si la médecine moderne devait valider objectivement ses procédures, ce livre ne serait pas nécessaire. C’est pourquoi je vais démontrer comment la Médecine Moderne n’est pas une église en laquelle vous voulez avoir foi.

Certains médecins sont soucieux de la peur qui pourrait être provoquée chez les patients. Pendant que vous lisez ce livre, vous êtes, dans un sens, mon patient. Je pense que vous devriez avoir peur. Vous êtes supposés avoir peur quand votre bien-être et votre liberté sont menacés. Et vous êtes, en ce moment, en danger.

Si vous êtes prêt à apprendre certaines des choses choquantes que votre médecin sait, mais ne vous le dira pas; si vous êtes prêt à découvrir si votre médecin est dangereux; si vous êtes prêt à apprendre comment vous protéger contre votre médecin; vous devriez continuer à lire, parce que c’est de cela qu’il s’agit dans ce livre.

********

ET, AINSI SOIT-IL!

Je pense qu’il est très intéressant que Mendelsohn termine son livre avec un Épilogue sur le choix d’un nouveau médecin. Mullins termine le sien sur le sujet du trust de drogue et du Syndicat Rockefeller. Il m’est difficile d’évaluer lequel est plus important dans le document de divulgation. Je note que dans les deux volumes, le programme d’immunisation, tel qu’il est pratiqué, est le seul programme le plus dangereux jamais refilé au genre humain et aux bébés. Une fois inoculé, le corps porte la substance nocive d’invasion pour le reste de la vie du corps en question. C’est aussi l’un des plus gros pourvoyeurs de fonds dans la Médecine Moderne et la « guerre chimique » contre l’espèce humaine. Si vous continuez à permettre au système de vous piéger, vous êtes à blâmer pour votre propre malheur. Rappelez-vous — vous avez (aviez, au moins) une Constitution qui avait pour fonction de protéger vos droits inaliénables. Je vous suggère de reprendre du service, de remettre la guérison dans la Profession Médicale et d’enlever la « religion ». La guérison spirituelle est ce qui est importante — pas la religion.

C’est pourquoi je dédie ce volume à chaque praticien de la guérison holistique et alternative. Vous pouvez assister un corps dans sa guérison — vous ne pouvez pas le guérir, seule la personne atteinte de l’affection peut guérir le mal-être, quel qu’il soit. Cela ne diffère pas de la Divinité Spirituelle — aucun autre ne peut faire votre voyage à votre place — pas votre conjoint, votre famille, votre ami, ou le Christ — VOUS LE FEREZ!

 


[1] La rétinopathie des prématurés

[2] La Merveilleuse Usine Médicale de Cleveland

À propos de G. AKUÉ

Une Âme à la recherche d'une grande illumination à répandre sur les peuples de sa Race bien-aimée et la Race Humaine en général.

Voir tous les articles de G. AKUÉ

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Actualité politique et spor... |
La Voie des Peuples |
nouveaucentreindre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VILISTIA RUSSIE GEOPOLITIQU...
| afriqueecologielesverts
| unavenirmeilleur