JE SUIS

Extrait du Phoenix Journals N° 07

Par Dame NADA

JE SUIS

Le son de la grande tonalité qui marque la naissance de l’âme est une prise de conscience mystique de l’identité comme le JE SUIS CE QUE JE SUIS. De plus, ce que « JE SUIS » est Dieu, et ce que « JE SUIS » est l’âme, quand vous dites JE SUIS CE QUE JE SUIS.

Quand Dieu parle alors, Il dit: « JE SUIS cette âme, JE SUIS cette conscience de soi, JE SUIS ce JE suis ». Quand l’âme parle à la première personne faisant écho aux paroles du Créateur, l’âme déclare, « JE SUIS ». Puis pendant  que les énergies coulent de l’Esprit à l’âme, de l’âme à l’Esprit, de Dieu à l’homme, de l’homme à Dieu, qui peut dire à quel moment Dieu est en train de devenir homme, et l’homme en train de devenir Dieu? Qui peut dire à quel point se situe le vortex de l’échange, où Dieu est homme et l’homme est Dieu? Par conséquent, JE SUIS CE QUE JE SUIS. Car dans la Loi de l’Un, l’Alpha est devenu l’Oméga, le commencement et la fin, et l’Omega est devenu l’Alpha, la fin est devenue le début. Le cycle infini! Ceci est le Cercle Sacré fermé dans la « Christicité » du soi et l’unité avec tout.

L’Être est un, la Vie est une. Mais il est une divinité de polarité qui se manifeste pour que Dieu puisse avoir une conscience subjective de Soi, et que l’homme puisse avoir une conscience objective de soi — que Dieu puisse avoir une conscience objective de Soi, et que l’homme puisse avoir une conscience subjective de Soi. Ainsi, dans le flux de la Vie transcendant la Vie, tout être est en effet « UN ».

Pendant que vous contemplez ce grand mystère dans le centre du cœur de Dieu (de Soi) accumulant plus de la flamme de l’Esprit dans l’âme, vous atteignez un point dans la méditation, dans l’unité, où vous pourriez dire que votre âme pourrait exploser avec la ferveur de la Divine Lumière. Puis vient ce grand et merveilleux désir d’exploser comme un bourgeon le ferait au printemps, comme une fleur sur une plante, comme une feuille sur un arbre et un merveilleux oiseau volant hors du nid — un jeune prêt à l’expérience de la Vie.

À un certain point, vous devez libérer ces énergies qui s’enroulent de plus en plus serrées à l’intérieur. Le « printemps » doit à un certain point être libéré, l’énergie doit être autorisée à avoir de l’expansion et les spirales doivent aller de l’avant. Les cycles doivent être libérés car les cycles étendent l’identité de Dieu. La conscience de l’homme tournoie à partir du centre vers la périphérie de la Conscience Cosmique de Dieu.

L’emplacement où se trouve l’homme dans le temps et l’espace n’est limité que par sa bonne ou mauvaise utilisation de l’énergie. En utilisant bien et judicieusement l’énergie, l’homme transcende les sphères finies et fusionne sa conscience dans l’unité; la totalité.

JE SUIS « IL », JE SUIS « TU », JE SUIS « ILS » — JE SUIS « MOI ». JE SUIS FRATERNITÉ.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Actualité politique et spor... |
La Voie des Peuples |
nouveaucentreindre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | VILISTIA RUSSIE GEOPOLITIQU...
| afriqueecologielesverts
| unavenirmeilleur